L'Opéra national de Hongrie est-il raciste ?

Pour une production de Porgy and Bess, dont le plateau de chanteurs doit être constitué de personnes noires à la demande de Gershwin et de ses ayants-droit, l'Opéra national de Hongrie a fait signer à ses chanteurs blancs un papier dans lequel ils reconnaissent s'identifier comme afro-américains.

L'Opéra national de Hongrie est-il raciste ?
Un aperçu de Porgy and Bess actuellement à l'affiche à l'Opéra national de Hongrie

L'Opéra national de Hongrie accumule les polémiques. Quelques mois après avoir retiré de sa programmation la comédie musicale Billy Elliot, sous prétexte que le spectacle « risquait de transformer les petits garçons hongrois en homosexuels », la maison lyrique se trouve au cœur d'une polémique raciste. 

C'est la production de Porgy and Bess de Gershwin, actuellement à l'affiche, qui est concernée. La direction de l'opéra a demandé aux chanteurs blancs de signer un document dans lequel ils reconnaissent s'identifier comme afro-américains. Un curieux moyen de contourner le souhait du compositeur George Gershwin, ainsi que ses ayants-droit, que l'opéra soit chanté exclusivement par des artistes noirs. 

Selon le site internet hongrois Index, la direction a demandé aux chanteurs de signer un document où était écrit : « Je, soussigné(e), déclare par la présente que l'origine et la conscience afro-américaines font partie intégrante de mon identité. Pour cette raison, je suis particulièrement heureux de pouvoir jouer dans l'opéra de George Gershwin, Porgy and Bess ».

Toujours selon le même site internet, la majorité des chanteurs ont signé le document, de peur que cela puisse avoir une incidence sur leurs futurs engagements à l'opéra dans le cas contraire. 

En désaccord avec le choix de l'Opéra national de Hongrie, Tams-Witmark, société américaine qui gère les droits de Porgy and Bess, a obtenu que soit indiqué en rouge sur les programmes de salle : « La manière dont cette production de Porgy and Bess est conçue n'est pas autorisée et est contraire aux exigences relatives à la présentation de l'œuvre ».

Ce à quoi l'opéra a répondu que dans un pays comme la Hongrie, monter une production avec uniquement des chanteurs noirs était impossible. Szilveszter Ókovács, le directeur général de l'Opéra, a refusé de répondre aux questions du quotidien britannique The Guardian. Se contentant de renvoyer aux réponses déjà données au site internet Index. 

C'est-à-dire, non pas des réponses, mais une suite de questions sur l'identité noire. Dont « Quelle couleur est noire selon le nuancier de couleurs Pantone ? », « L'un des grands-parents de Barack Obama était blanc, pensez-vous que cela aurait été juste s'il avait chanté dans Porgy and Bess » ou encore « Garderiez-vous votre calme si vous achetiez un objet aperçu dans la vitrine d'un magasin, mais que le vendeur vous informait que vous n'aviez pas le droit de l'acheter parce que vous n'êtes pas noir ? ».