L'Opéra de San Francisco invente un masque ingénieux pour ses chanteurs

Le masque est conçu à partir du même matériau que les corsets portés par les danseurs. Il permet de pousser la voix, tout en limitant les risques de contamination.

L'Opéra de San Francisco invente un masque ingénieux pour ses chanteurs
"Ils peuvent chanter à gorge déployée", explique à la chaine NBC Galen Till, la responsable du département des costumes de l'Opéra., © Capture NBC

Une solution ingénieuse pour chanter en diminuant les risques de contamination. Le département des costumes de l'Opéra de San Francisco, en partenariat avec des médecins, vient de mettre au point un masque qui permettra aux chanteurs de répéter ensemble, rapporte la chaîne de télévision NBC

"Ils peuvent chanter à gorge déployée"

Le masque, qui s'accroche derrière les oreilles et se noue dans le dos, est élaboré à partir des matériaux utilisés pour fabriquer les corsets des danseurs. Composé de plusieurs couches, il laisse suffisamment d'espace aux chanteurs pour pousser leur voix, tout en bloquant la projection de gouttelettes, le mode de transmission le plus courant du Covid-19.

"Ils peuvent chanter à gorge déployée, et répéter comme s'ils ne portaient pas de masque", explique à NBC Galen Till, la responsable du département des costumes de l'établissement. "La seule différence, c'est que ce masque les protège, ainsi que toutes les personnes alentours." L'accessoire est même équipé d'une pochette Velcro, qui peut se déployer à l'avant, pour permettre aux artistes de se désaltérer.

Un brevet déposé

Un design ingénieux signé de la professeure Sanziana Roman, qui a l'habitude d'opérer les chanteurs d'opéra : "Je suis partie d'un prototype que j'ai réalisé sur la table de ma cuisine. J'ai réalisé qu'on avait besoin d'un masque qui pourrait permettre aux chanteurs de se rassembler et de répéter ensemble dans la même pièce." Sanziana Roman a d'ores et déjà breveté son invention, dont elle aimerait démocratiser l'usage, dans d'autres opéras mais aussi dans "des églises, ou encore des écoles."

L'Opéra de San Francisco, de son côté, compte tester ces masques innovants dès le mois prochain, pour des répétitions en plein air du Barbier de Séville. Ils ne seront en revanche pas portés sur scène, mais en coulisse, pour permettre aux chanteurs de circuler plus facilement.