L’Opéra de Dijon devient « Théâtre lyrique d’intérêt national »

L’Opéra de Dijon bénéficie désormais de l’appellation « Théâtre lyrique d’intérêt national », une reconnaissance accordée par l’Etat, et qui récompense le projet et le savoir-faire de l’institution.

L’Opéra de Dijon devient « Théâtre lyrique d’intérêt national »
Le grand théâtre de Dijon , © MarcJP46

L’annonce officielle de cette reconnaissance nationale a été faite ce vendredi 12 mai par François Rebsamen, maire de Dijon et président de Dijon Métropole et Laurent Joyeux, directeur de l’Opéra de Dijon. L’Etat a décidé d’accorder l’appellation « Théâtre lyrique d’intérêt national » à l’Opéra de Dijon pour récompenser « le projet culturel, le savoir-faire et l’excellence » de l’institution qui « contribue au rayonnement culturel de Dijon et de sa Métropole en France et en Europe », indique un communiqué.

Le ministère de la Culture et l’établissement dijonnais doivent désormais signer une convention pour préciser « les modalités du soutien accru que l’Etat va apporter à l’Opéra, lui permettant de poursuivre et d’amplifier sa politique de créations et de résidences d’innovation et de partenariats, d’éducation artistique et culturelle et d’ouverture à tous les publics. »

Le jour de cette annonce, l’Opéra dévoilait également sa saison 2017-2018, qui proposera 9 opéras, 36 concerts et 5 spectacles de danse. Il est désormais la cinquième scène dijonnaise « labellisée » par l’Etat, avec le Théâtre Dijon-Bourgogne, Art Danse, La Vapeur et La Minoterie.