L'inondation d'un opéra de Rhénanie-du-Nord-Westphalie compromet le début de la saison prochaine

Les récentes inondations n'ont pas épargné le secteur culturel et musical : l'opéra de Wuppertal en Rhénanie-du-Nord-Westphalie se retrouve face à 10 millions d'euros de dégâts. Un événement qui compromet les débuts de saison en septembre prochain.

L'inondation d'un opéra de Rhénanie-du-Nord-Westphalie compromet le début de la saison prochaine
L'opéra de Wuppertal en Rhénanie du Nord-Westphalie a été saccagé par les inondations., © Getty

Plus de 10 millions d’euros, c’est la première évaluation du montant des dégâts causés par les récentes inondations à l’opéra de Wuppertal, ville de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en Allemagne. Trois millions de litres d’eau se sont déversés dans l’enceinte du théâtre après les débordements du Wupper (affluent du Rhin).

Construit en 1905 dans le style Art nouveau, le bâtiment avait été rénové dans les années 1950 une première fois, puis une seconde à partir de 2006. Jeudi 15 juillet à 6 heures du matin, hélas, l’électricien a été alerté par le service d’astreinte de la ville, avant que les secours ne rejoignent les lieux pour pomper l’eau. Le sol de la scène n’a par chance pas été abîmé. En revanche, les dommages à l’étage inférieur sont nombreux : bureaux, vestiaire, fosse d’orchestre, centre de chauffage et de ventilation se sont retrouvés inondés. Des instruments de valeur se trouvaient dans les zones atteintes, on ne sait pas encore ce qu’il adviendra des cinq contrebasses entreposées.

Vendredi 16 juillet, une couche de boue de 10 centimètres de haut témoignait des événements de la veille... l’humidité du bâtiment fait également présager les dégâts à venir, dont on ignore encore la teneur exacte. Rappelé au milieu de ses vacances, le directeur général de l’institution, Daniel Siekhaus, a fait savoir que la saison prochaine ne pourrait s’engager comme prévu : « l’étendue des dégâts est choquante ». L’équipe de direction cherche désormais une solution pour ajuster au mieux les plans autour de la première de Jules César de Haendel, qui devait se tenir le 11 septembre.

Un appel d’offre à l’échelle européenne est d’ores et déjà lancé pour reconstituer l’équipement de la scène ; la cheffe de produit concernée auprès des services de la ville, Andrea Nickl, a précisé que la situation appelait à une mise en place de protections spécifiques contre les inondations, au-delà des seules réparations localisées.