L’idée audacieuse du Hallé Orchestra pour attirer un nouveau public

Pour son prochain concert en septembre, le Hallé Orchestra n’a qu’un mot d’ordre : « Payez ce que vous aimez ». L’orchestre britannique propose au public de venir et de ne payer qu’après la représentation.

L’idée audacieuse du Hallé Orchestra pour attirer un nouveau public
Le Hall Orchestra

Rentrée sonne avec modernité pour John Summers, directeur général du Hallé Orchestra depuis 1999. Pour attirer une nouvelle audience, le directeur propose un concept où les spectateurs payent après (ou pendant) le concert. Avec cette idée , John Summers, souhaite briser l’étiquette des concerts de musique classique :

« Il faut que les spectateurs ne se sentent pas contraints par les codes des concerts habituels. »

Une initiative saluée sur Twitter où l’on apprend jeudi que les réservations sont déjà épuisées.

Pour participer à l’événement “Priceless Classics”, les intéressés réservent leur place, et décident de participer entre 10£ (environ 14€) et 40£ (environ 56€) suivant qu’ils ont apprécié leur soirée ou non. Interviewé par la BBC, John Summers précise aussi qu’il n’y aura pas de règles précises à respecter pendant le concert :

« Vous pourrez boire. Aller aux toilettes. Et si vous voulez applaudir, alors applaudissez ! »

Même consigne du côté des musiciens qui seront libres de quitter leurs sièges à tout moment :

« Nous encourageons l’orchestre à marcher en dehors de la scène. »

Quant à la programmation, elle traverse différents styles musicaux de Bach à Ligeti en passant par Verdi. Un livret gratuit mis à la disposition des spectateurs leur permet de voir l’heure à laquelle chaque œuvre est interprétée. Un système qui donne une liberté inhabituelle au public comme l’explique John Summers :

« Nous aurons un timing précis. Ainsi ceux qui veulent manquer la pièce trois mais revenir pour la pièce quatre peuvent savoir exactement quand ils doivent revenir. »

Grâce à la promotion de leur événement, toutes les places sont parties en quelques jours à peine.

Sur le même thème