L'histoire touchante de la dernière composition de Rautavaara commandée par Mikko Franck

Pour le concert de clôture du Festival Présences, qui se tient à la Maison de la Radio du 12 au 17 février, Mikko Franck créera une œuvre inédite de son compatriote et ami Einojuhani Rautavaara, disparu en 2016. Le maestro finlandais revient sur l'histoire touchante de de la genèse de l'œuvre.

L'histoire touchante de la dernière composition de Rautavaara commandée par Mikko Franck
Le compositeur finlandais Einojuhani Rautavaara (1928 - 2016), © Getty / Neville Elder

Le Festival Présences, rendez-vous de la création musicale, débute le 12 février avec une édition consacrée cette année au compositeur allemand Wolfgang Rihm. Au total, 15 concerts et 38 compositeurs différents joués dont des créations mondiales et françaises. Et ce qui sera l’un des concerts événement de cette édition : la création posthume de la toute dernière œuvre du compositeur finlandais Einojuhani Rautavaara, mort le 27 juillet 2016. 

Two Serenades, une pièce concertante pour violon et orchestre commandée par le chef Mikko Franck, lui aussi Finlandais et grand ami de Rautavaara. « Cela remonte à plusieurs années. Hilary Hahn jouait le Concerto pour violon de Rautavaara avec l’Orchestre philharmonique de Radio France et moi-même à la Salle Pleyel. Après le concert, avec Hilary nous avons tous les deux décidé qu’il serait formidable de passer une commande à Rautavaara. Dans les jours qui ont suivi, je l’ai appelé au téléphone et il a tout de suite été partant » se souvient Mikko Franck. 

Malheureusement, Einojuhani Rautavaara n’était plus tout jeune et devait honorer d’autres commandes. « Quelques années ont passé et il est mort peu de temps après », explique, ému, Mikko Franck, directeur musicale de l'Orchestre philharmonique de Radio France. « Mais ce que je ne savais pas, c’est qu’il avait commencé à écrire en secret ». 

Le chef d’orchestre se rappelle du côté malicieux de Rautavaara. « Il voulait toujours avoir le dernier mot, et pour le coup, il a vraiment eu le mot final ! » s’amuse-t-il. En effet, ce n’est que le jour des funérailles du compositeur, après la cérémonie, que la veuve de Rautavaara lui a fait cadeau de la partition. 

«Ça a été une grande surprise pour moi. C’était comme s’il me saluait depuis l’au-delà... c’est un projet très important pour moi parce que j’étais très proche de lui, c’était un ami. J’ai beaucoup dirigé sa musique et il s’agit de sa toute dernière composition. Et pouvoir diriger cette œuvre qui n’a jamais été jouée avant... Ce sera, je l’espère, une expérience très forte pour nous tous » raconte Mikko Franck. 

L’orchestration, que Rautavaara n’avait pas eu le temps de terminer, a été réalisée par un autre compositeur finlandais, Kalevi Aho. Le 17 février, Two Serenades pour violon et orchestre sera donc créée mondialement à titre posthume dans l’auditorium de la Maison de la radio. Avec la violoniste Hilary Hahn à qui la pièce est dédiée et l’Orchestre Philharmonique de Radio France, dirigé par Mikko Franck.

Concert diffusé le vendredi 22 février sur France Musique