L’Allemagne a officiellement lancé les festivités Beethoven

Depuis le lundi 16 décembre 2019, l’Allemagne célèbre le 250e anniversaire de la naissance de Ludwig van Beethoven. Pendant un an plus de 700 festivités seront organisées, entre marathon musical et concert-hommage de Kraftwerk.

L’Allemagne a officiellement lancé les festivités Beethoven
Un graffiti représentant Beethoven dans les rues de Bonn, ville natale du compositeur, © AFP / INA FASSBENDER

Ludwig van Beethoven aurait eu 250 ans en 2020 (le 15 ou le 16 décembre), et l’Allemagne a officiellement lancé la célébration de cet anniversaire. Pendant un an, du 16 décembre 2019 au 17 décembre 2020, plus de 700 événements seront organisés autour du compositeur, qualifié de « pop-star de 250 ans » par l’hebdomadaire Der Spiegel

Le 16 décembre dernier, sa maison natale, à Bonn, a rouvert ses portes avec une nouvelle exposition de ses partitions, instruments et aussi des livrets de conversation grâce auxquels il s'exprimait lorsqu'il est devenu sourd, en 1801, 26 ans avant son décès.

Du 25 au 26 avril, l'Orchestre philharmonique de Berlin va jouer 24 heures durant des œuvres de Beethoven lors d'un marathon musical. Quelques jours plus tard, le 28, à Bonn, une équipe de musicologues et d'informaticiens présentera le résultat d'une tentative de prolongement par l'intelligence artificielle de la 10e Symphonie, inachevée.  

Le 16 mai, le groupe de musique électronique Kraftwerk donnera un concert unique à Bonn, en plein air, en hommage au compositeur. Le groupe, qui célébrera lui-même en 2020 le 50e anniversaire de sa formation, jouera Kraftwerk 3D, une performance déjà présentée en 2017. L’année Beethoven se clôturera le 17 décembre 2020 par un concert dans la salle plénière du Bundestag de Bonn. 

Signe de l'importance politique que les autorités allemandes veulent conférer à cet anniversaire : l'organisation des festivités du 250e anniversaire était un des points de l'accord de coalition signé en 2013 entre les conservateurs d'Angela Merkel et les sociaux-démocrates du SPD. Préparer ce jubilé est un « devoir national », stipulait alors le contrat de gouvernement.