Krzysztof Penderecki abandonne la composition de son nouvel opéra

Krzysztof Penderecki a fait savoir à l’Opéra d’Etat de Vienne qu’il ne pourrait pas honorer sa commande en raison de « circonstances défavorables ». Il devait livrer à l'institution un opéra, « Phaedra ».

Krzysztof Penderecki abandonne la composition de son nouvel opéra
Krzysztof Penderecki, © Getty / Ullstein Bild

L’Opéra d’Etat de Vienne devait présenter la nouvelle création de Krzysztof Penderecki, l'opéra Phaedra, au cours de la saison 2018-2019. Mais dans un communiqué, l’institution annonce que le compositeur n’est pas parvenu à achever l’écriture de cette oeuvre, dont la première est naturellement annulée. 

Dans une lettre adressée à l'institution, Krystztof Penderecki, âgé de 84 ans, explique qu'il ne peut pas honorer sa commande : « Tout au long de l’année dernière, j’ai essayé de concevoir cet opéra, à plusieurs reprises et de façon intensive. Mais en raison de circonstances défavorables (… ) je n’ai pas d’autre choix que de demander d’être libéré de ce contrat. Ce fut une décision incroyablement difficile à prendre, car cette commande, passée par une maison aussi prestigieuse et prolifique que la vôtre, était la preuve d’une grande confiance mutuelle. Vous avez eu confiance en moi depuis le début ».

Dans un communiqué de presse, le directeur de l’Opéra, Dominique Meyer, fait part de sa déception : « Je regrette que ce projet, qui fut l’objet d’échanges fructueux depuis 6 ans, ne puisse pas aboutir. Je suis cependant reconnaissant vis-à-vis de Krystztof Penderecki, qui nous a prévenu assez rapidement et nous a ainsi laissé le temps de corriger la programmation de la saison. Pour les directeurs d’opéra, la crainte qu’une pièce ne soit pas terminée à temps, n’a pas changé depuis l’époque baroque. »

A la place, c’est l’opéra Orest, du compositeur allemand Manfred Trojahn qui sera présenté. Cette œuvre contemporaine avait été créée à Amsterdam, en 2011, dans une mise en scène de Katie Mitchell