Kobe Bryant, génie du basket et passionné par Beethoven

Le décès brutal de Kobe Bryant a provoqué une immense émotion chez les amateurs de basketball. En plus d'avoir été l'un des plus grands joueurs de tous les temps, Kobe Bryant était également passionné par la musique de Beethoven.

Kobe Bryant, génie du basket et passionné par Beethoven
Le basketteur américain Kobe Bryant est mort dimanche 26 janvier dans un accident d'hélicoptère à Calabasa en Californie, il avait 41 ans, © AFP / Christopher Polk

Que l'on soit amateur de basketball ou non, la mort accidentelle de Kobe Bryant n'est pas passée inaperçue. Immense joueur ayant fait sa carrière chez les Lakers de Los Angeles, il était l'un des athlètes les plus connus et les plus charismatiques au monde. Kobe Bryant, 41 ans, sa fille Gianna, 13 ans, ainsi que 7 autres personnes ont perdu la vie dans un accident d'hélicoptère survenu dimanche 26 janvier à Calabasas en Californie. 

En plus d'avoir été l'un des meilleurs basketteurs de tous les temps, Kobe Bryant avait un autre talent : celui de pianiste amateur, totalement passionné par Beethoven. Comme on peut le voir dans cette vidéo, tournée en 2014 par Lenovo, l'un de ses sponsors, le basketteur américain interprète la célèbre Sonate au clair de lune du compositeur allemand. Il est pour l'occasion accompagné par le quatuor à cordes Luring :

Un an plus tôt, Kobe Bryant avait posté sur son compte Twitter une vidéo de lui le montrant en train d'apprendre à l'oreille la sonate en question. Il avait alors expliqué : « Cet air me calme quand je sens que je vais craquer ! ». Il avait décidé d'apprendre à jouer le morceau pour son épouse, qui adorait cette musique. 

Sa passion pour Beethoven était telle que Kobe Bryant avait également sorti son propre modèle de chausses Nike, intitulé Kobe 9 Elite low Beethoven, avec un design inspiré par la Neuvième symphonie. Des sneakers dont les teintes de gris évoquent le « caractère intemporel de l'oeuvre de Beethoven », avait expliqué le basketteur. 

Kobe Bryant était tellement passionné par la musique du compositeur de Bonn, qu'il s'inspirait des structures de ses symphonies pour structurer ses propres performances sportives et sa stratégie lors des matchs. Comme le rappelle le New York Times, Kobe Bryant avait expliqué en 2017 que « chaque match a sa structure, exactement comme un morceau de musique a sa propre structure et un élan. Il faut être conscient de comment ce dynamisme évolue pour être capable de le déplacer ou le modifier ».

Toujours en 2017, Kobe Bryant a écrit le scénario de Dear basketball, un court-métrage d'animation réalisé par Glen Keane, véritable déclaration d'amour à ce sport, alors que l'athlète s'apprêtait à prendre sa retraite. Film d'animation pour lequel le duo a remporté l'Oscar 2018 du meilleur court-métrage. Passionné également par la musique de John Williams (Star Wars, E.T. ou encore Indiana Jones), le basketteur est allé cherché le compositeur qui a accepté de signer la bande originale. 

Kobe Bryant et le compositeur étaient devenus proches avant cette collaboration. Le basketteur avait contacté Williams pour lui poser des questions et essayer d'en apprendre plus sur l'art de la structure. « Qu'est-ce qui rend une oeuvre de John Williams intemporelle ? Comment utilise-t-il chaque instrument ? Comment crée-t-il une dynamique ? » avait-il relaté au sujet de leur rencontre au Los Angeles Times. Le sportif voulait trouver des conseils auprès de John Williams pour l'aider à mieux jouer et à gagner le championnat. 

Très ému par la disparition du basketteur, John Williams a déclaré qu'il s'agissait d'une « perte terrible et incommensurable ». « Il cherchait toujours à définir et à comprendre que qu'était l'inspiration, alors même que modestement, voire sans en avoir conscience, il était une inspiration pour des millions de personnes. Son énorme contribution à l'unité, à la compréhension mutuelle et à la justice sociale doit maintenant être pleurée avec lui » a-t-il déclaré.