Justice : Jean Nouvel échoue à faire modifier la Philharmonie de Paris

La justice a estimé ce jeudi 16 avril que l'architecte Jean Nouvel, qui souhaite des travaux sur le bâtiment de la Philharmonie de Paris pour remédier à ce qu'il considère comme une dénaturation de son oeuvre, ne fournissait pas assez d'éléments.

Justice : Jean Nouvel échoue à faire modifier la Philharmonie de Paris
La Philharmonie de Paris( © MaxPPP)

L'architecte Jean Nouvel n'était pas content de la façon dont s'était déroulé le chantier de la Philharmonie de Paris et il l'avait fait savoir en boycottant l'inauguration de la salle de concert le 14 janvier dernier. Il dénonçait une ouverture "prématurée " et évoquait le "mépris " dont aurait été l'objet pendant la conduite du chantier.

Jean Nouvel avait saisi le tribunal de grande instance de Paris car il estimait que la Philharmonie avait modifié sans son accord des éléments structurants de son oeuvre, notamment l'enveloppe générale du bâtiment, les foyers de la salle de concert et la volumétrie générale de celle-ci. Il demandait que la justice ordonne à la Philharmonie les travaux nécessaires à la remise en état du bâtiment, situé dans le XIXe arrondissement de Paris, tel qu'il l'a conçu.

Mais dans son jugement, la 3ème chambre civile du TGI de Paris a considéré que les documents versés par Jean Nouvel "ne permettent pas au tribunal d'appréhender l'oeuvre telle que revendiquée dans son état définitif, dans sa globalité comme dans ses détails ". "Par conséquent, le tribunal n'ayant pas connaissance des contours de l'oeuvre revendiquée, la demande en dénaturation présentée " par l'architecte a été déclarée irrecevable.

Dans un communiqué, Jean Nouvel estime que "le tribunal a jugé qu'il est bien l'auteur de la Philharmonie de Paris, ce que la partie adverse contestait ". Par ailleurs, "le tribunal s'est déclaré compétent, ce que contestait aussi la partie adverse ", affirme-t-il. "Aujourd'hui, il manque au tribunal quelques éléments de précision et de comparaison pour se prononcer. Ce n'est que partie remise pour Jean Nouvel qui continue de se battre pour que la Philharmonie de Paris soit conforme à sa vocation et à son ambition ", ajoute le communiqué.

Selon l'architecte, "cette procédure d'urgence avait été lancée afin de stopper au plus vite l'hémorragie des coûts, des malfaçons et des atteintes " à son oeuvre "car, malheureusement, le bâtiment n'est toujours pas terminé et chaque jour apporte son lot de non-conformités et d'incongruités ".

De son côté, la direction de la Philharmonie a estimé que "Jean Nouvel avait été débouté de toutes ses demandes ". "Nous accueillons le jugement avec sérénité ", a-t-elle ajouté.

Sur le même thème