Journée des droits des femmes : Le choix d'Anne Montaron

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, France Musique diffuse toute la journée des œuvres composées par des femmes. Et sur le web, nous donnons la parole aux productrices de cette journée.

Journée des droits des femmes : Le choix d'Anne Montaron
La productrice Anne Montaron a choisi Svetlana Aleksievitch, Louise Labé et Billie Holiday, © Radio France / Christophe Abramowitz

Toute la journée du 8 mars, France Musique s’engage à ne diffuser que des œuvres composées par les femmes. Nous avons profité de cette occasion pour demander aux productrices de cette journée quelles sont les femmes qui les inspirent et de choisir une oeuvre composée par une femme. Découvrez les choix d'Anne Montaron, productrice d'Alla Breve et A l'improviste.

Quelle femme vous inspire ?

« Je ne pouvais pas en choisir une… Comme je lis beaucoup de littérature féminine et que j’écoute beaucoup de musique féminine, je dirais pour synthétiser que parmi les femmes qui m’inspirent en ce moment il y a Svetlana Aleksievitch. C’est une journaliste et écrivaine russe qui a compilé sur 7 années des témoignages de femmes russes qui ont vécu la seconde guerre mondiale. Comment elles ont vécu cette période, à travers leur vie familiale, leur identité de femme. Je trouve ces livres (j’en suis au troisième) déchirants, bouleversants. C’est la guerre vue par les femmes. Un exemple de littérature qui remet les pendules à l’heure et permet d’avoir une toute autre vision des événements tragiques de l’Histoire.

Pour continuer dans les femmes qui m’ont bouleversé en littérature, je citerais la première : Louise Labé, poétesse du 16ème siècle qui a écrit des poèmes d’amour d’une beauté absolument folle.

En musique, beaucoup de femmes me bouleversent mais je parlerais de Billie Holiday. Elle a, pour moi, la voix dans laquelle je sens le plus de vécu, dans laquelle je sens le plus d’émotion, de choses très dures aussi qui ont émaillé sa biographie et son parcours. Quand je l’entends, quand je l’écoute, elle me bouleverse totalement. De mon point de vue c’est une des plus grandes voix de l’histoire de la musique. »

Si vous deviez choisir une oeuvre d’une compositrice à mettre en valeur aujourd’hui…

« J’aimerais parler d’une compositrice que j’ai rencontrée cette année, Silvia Borzelli, qui a créé quelque chose de merveilleux pour les Alla Breve. La pièce s’appelle Long way et parle de son regard de femme porté sur la situation dramatique des réfugiés aujourd’hui. Cette situation me bouleverse et je trouve que l’on en parle pas assez… Silvia Borzelli s’est inspiré d’une poétesse palestinienne qui travaille aussi pour Médecins du monde. Le jour, elle est sur le front, la nuit, elle écrit des poèmes et les publie sur le web. Quand la compositrice a découvert cette poétesse, elle a été totalement bouleversé et a mis en musique une partie de ses textes, ses témoignages sur la situation des réfugiés.

Pour conclure ce qui me saisit chez ces personnages, c’est qu’elles sont capables de parler d’amour, de joie, mais aussi capables d’entrer dans des analyses de fond sur ce qui bouleverse la société. Leur regard est très important. »