Jordi Savall refuse le Prix national de musique et critique la politique culturelle espagnole

Dans une lettre adressée à José Ignacio Wert, ministre de l’éducation et de la culture, Jordi Savall déclare refuser le Prix national de musique 2014, et critique la politique du ministère espagnol.

Jordi Savall refuse le Prix national de musique et critique la politique culturelle espagnole
Festival musique et histoire de l’Abbaye de Fontfroide – Avec Jordi Savall

Les mots de Jordi Savall sont francs, l’artiste catalan dénonçant « le dramatique désintérêt et la flagrante incompétence en matière de défense et de promotion des arts et de leurs créateurs » et l’acte est éminemment symbolique : le refus du prestigieux prix national de musique d’Espagne 2014, et des 30 000 euros qui l’accompagnent.

La lettre, publiée sur Facebook ce jeudi 30 octobre 2014, est adressée à José Ignacio Wert, ministre de l’éducation et de la culture depuis 2011 dans le gouvernement de Mariano Rajoy. Le fondateur d’Hespèrion XXI décrit les deux sentiments ressentis à l’annonce du prix : une « grande joie pour une reconnaissance tardive » mais aussi, et surtout « une immense tristesse de sentir que je ne pouvais pas accepter ce prix sans trahir mes principes et mes convictions les plus intimes ».

Jordi Savall déclare donc qu’il ne peut recevoir une distinction venant de l’institution qui « minimise l’immense majorité des musiciens, qui ne subsistent qu’au prix d’immenses sacrifices ». Une critique face aux baisses, voire aux suppressions des subventions, grave dérive selon l’artiste, qui déclare : « Il est essentiel de donner aux musiciens un minimum de soutien institutionnel stable car, sans ces musiciens, notre patrimoine musical est voué à l’oubli et à l’ignorance. L’ignorance et l’amnésie sont la fin de toute civilisation ».

Ailleurs sur le web

Sur le même thème