A Jérusalem, un festival pour rassembler les religions

A Jérusalem, un festival de musique invite des musiciens musulmans, juifs et chrétiens à interpréter des airs religieux et à mêler leurs répertoires, du 4 au 23 septembre.

Ils sont juifs, musulmans, chrétiens, et tous se produiront au festival Mekudeshet à Jérusalem. Du 4 au 23 septembre, plusieurs artistes sont invités à interpréter des airs de leur religion sur différentes scènes dans la ville sainte. Dans sa programmation, le festival propose également des moments forts, comme le concert de Ziv Yehezkel, ancien religieux ultra-orthodoxe né de parents juifs d’Irak, qui chante en arabe avec l’Orchestre de Nazareth.

La directrice de l’évènement, Naomi Bloch Fortis, a expliqué au Huffington Post ses motivations : « Nous avons créé cet événement à un moment terrible, voilà six ans. Les deux Intifadas venaient de prendre fin. Jérusalem était meurtrie. Nous avons vu la ville se recroqueviller sur elle-même, s’appauvrir, se tourner vers l’orthodoxie religieuse. Nous voulions apporter un autre regard sur cette ville, révéler ses secret, son histoire, et la diversité de sa population ».

Le festival propose également une salle de prière commune aux trois cultes, où chacun pourra venir se recueillir en même temps, avec trois rabbins, trois imams et trois prêtres. « Ces trois religions coexisteront en paix au moins quelques instants », espère Naomi Bloch Fortis, avant d’ajouter : « Nous allons voir si cela est possible de créer une nouvelle réalité. »