Jean Castex ne peut pas s'avancer sur une date de réouverture pour les lieux de spectacle

Dans une lettre adressée via Twitter "à ceux qui font vivre la Culture en France", Jean Castex explique ne pas pouvoir donner de date de réouverture pour les lieux culturels.

Jean Castex ne peut pas s'avancer sur une date de réouverture pour les lieux de spectacle
Jean Castex, © Maxppp / Jean-christophe Sounalet

Après la confirmation du Conseil d'Etat de la fermeture des lieux culturels jusqu'au 7 janvier minimum, Jean Castex s'est adressé, dans la foulée, directement aux professionnels du spectacle et du cinéma. 

Dans une lettre de trois pages diffusée sur Twitter, le Premier ministre leur explique qu'"il sera dans les prochaines semaines difficile vous donner satisfaction" concernant une date de réouverture précise. 

Il rappelle aussi que Roselyne Bachelot "a proposé de travailler à la construction d'un modèle résilient pouvant fonctionner pour les prochains mois, jusqu'à ce que la pression épidémique soit redescendue et que nous puissions rouvrir tous les lieux de culture dans les conditions habituelles."   

Face au désarroi et à la colère du monde de la culture, Jean Castex a tenu à confirmer "un soutien économique sans faille de l'Etat" en précisant que "l'accompagnement des secteurs culturels se poursuivra en 2021, notamment par le biais des mesures de sauvegarde tant que la crise sera présente et par le déploiement du plan de relance."

Il a aussi tenu à rappeler que "près de 7,1 milliards d'aides ont été accordées par l'Etat au secteur de la culture depuis mars 2020", affirmant que ces aides représentent "un engagement unique au monde." 

A travers cette lettre, le Premier ministre a justifié sa décision de ne pas rouvrir les lieux culturels recevant du public le 15 décembre, expliquant que "rien n'aurait été pire que de rouvrir pour refermer début janvier."

Jean Castex déclare également qu'"il apparaît en effet, au regard des études scientifiques disponibles, que, malgré le port du masque, plus la durée de présence dans un lieu clos est importante, plus le risque de contamination y est élevé, a fortiori si la ventilation des locaux ne répond pas aux normes les plus récentes."

Il précise aussi que le gouvernement a "cru jusqu'aux derniers jours la possibilité de cette réouverture" et affirme que cette décision aurait été irresponsable "dès lors qu'elle aurait été en totale contradiction avec la stratégie décidée et annoncée, et nous aurait exposée à un risque évident de rebond épidémique d'ici quelques semaines."    

La date de réouverture éventuelle des salles de spectacle est toujours fixée, pour le moment, au 7 janvier, si la situation sanitaire le permet. .