Le japonais Kenji Miura remporte le concours Long-Thibaud 2019

Le concours Long-Thibaud-Crespin 2019 a été gagné par Kenji Miura. Le pianiste japonais de 26 ans a su convaincre le jury présidé par Martha Argerich, notamment en interprétant en finale le Concerto n°2 de Chopin.

Le japonais Kenji Miura remporte le concours Long-Thibaud 2019
Kenji Miura, pianiste japonais de 26 ans, a remporté l'édition 2019 du prestigieux concours Long-Thibaud-Crespin à Paris., © Masha Mosconi

C'est Kenji Miura qui a dominé l'édition 2019 du concours Long-Thibaud-Crespin dédié au piano. A l'issue de la finale qui se tenait ce samedi 16 novembre à Paris sur la scène de l'Auditorium de la Maison de la Radio, le japonais de 26 ans a remporté le 1er Grand Prix Marguerite Long. 

Voici la décision rendue par le jury du concours, présidé par Martha Argerich et vice-présidé par Bertrand Chamayou, qui a lui-même repensé la compétition. Le jury a également décerné à Kenji Miura, le prix de la meilleure interprétation du concerto, le prix Warner Classics lui permettant d'enregistrer un disque avec la major ainsi que la prix Harrison Parrot, lui donnant l'opportunité d'être représenté par l'agence artistique pendant un an. 

Kenji Miura, qui réside actuellement à Berlin et étudie le piano à la Hanns Eisler Musik Hochschule auprès de Eldar Nebolsin, a déjà remporté le 1er Prix du concours international Shigeru Kawaï au Japon en 2017. Il a débuté l'apprentissage du piano à l'âge de 4 ans et a beaucoup voyagé pendant son enfance pour suivre ses parents. Après plusieurs années d'études à Londres, il décide d'arrêter le piano et retourne travailler un an au Japon. Un an et demi après cette rupture, il retourne à son instrument et part étudier à Berlin.

Les deux français qui faisaient partie des six finalistes ont remporté le 4e Grand Prix pour Jean-Baptiste Doulcet, également lauréat du Prix du public, et le 6e Prix pour Clément Lefebvre. Le 2e Grand prix est allé au japonais Keigo Mukawa, le 3e Grand Prix à l'arménien Zhora Sargsyan et le 5e Prix à la jeune russe (15 ans) Alexndra Stychkina.  

Lors de la première phase de la finale, les six candidats ont proposé chacun un récital d'environ une heure. Vendredi 15 et samedi 16 novembre avait lieu la deuxième partie de la finale avec l'épreuve des concertos. Sur la scène de l'Auditorium de la Maison de la Radio à Paris, c'est l'Orchestre national de France qui a donné la réplique à chacun des candidats, sous la direction de Jesko Sirvend. 

La soirée était à suivre en direct vidéo sur francemusique.fr, en partenariat avec Medici et Culturebox. Le concours Long-Thibaud-Crespin revient en novembre 2020 avec une édition consacrée au chant et présidée par Dominique Meyer, actuel directeur de l'Opéra de Munich et futur surintendant de la Scala de Milan. 

Le palmarès complet :

1er Grand Prix Marguerite Long - Académie des Beaux-Arts - Prix spécial de la Fondation Martha Argerich (25 000€) : Kenji Miura (Japon)

2e Grand Prix (12 000€) : Keigo Mukawa (Japon)

3e Grand Prix de la Ville de Nîmes (6 000€) : Zhora Sargsyan (Arménie)

4e Prix des Amis du concours (4 000€) : Jean-Basptiste Doulcet (France)

5e Prix Albert Roussel (3 000€) : Alexandra Stychkina (Russie)

6e Prix (2 000€) : Clément Lefebvre (France)

Prix de sa S.A.S le Prince de Monaco pour la meilleure interprétation du concerto (6 100€) : Kenji Miura (Japon)

Prix du public, offert par le Rotary Club de Paris (2 000€) : Jean-Baptiste Doulcet (France)

Prix Harrison Parrott (Accompagnement d'un an par l'agence Harrison Parrott France) : Kenji Miura (Japon)

Prix Warner Classics (Sortie d'un disque chez Warner Classics) : Kenji Miura (Japon)