James Levine attaque le Metropolitan Opera en justice

Accusé de plusieurs abus sexuels, le chef d'orchestre James Levine a déposé plainte contre le Metropolitan Opera de New York qui l'a évincé lundi 12 mars 2018.

James Levine attaque le Metropolitan Opera en justice
James Levine , © Getty / Hiroyuki Ito

Licencié du Metropolitan Opera de New York après des accusations d’abus sexuels, James Levine a assigné l’institution en justice. Le New York Times rapporte que le chef d'orchestre porte plainte pour « rupture de contrat » et de « diffamation ». 

Dans un communiqué transmis à l'AFP , l’avocate du Met, Bettina Plevan, déclare qu'elle juge cette démarche déplacée : « Il est choquant que M. Levine refuse d'assumer la responsabilité de ses actes, et qu'il ait décidé au contraire d'attaquer aujourd'hui le Met avec une assignation pleine de contre-vérités ». « Les affirmations de M. Levine selon lesquelles le Met poursuit une vendetta contre lui sont dénuées de tout fondement », ajoute-t-elle. L’avocate rappelle que le Metropolitan Opera a donné à James Levine « de nombreuses occasions » de s'exprimer au cours de l'enquête interne qui a conduit à son licenciement. « C'est seulement vers la fin de l'enquête, se rendant compte que son licenciement était imminent, qu'il a accepté d'être interrogé, mais en posant des conditions impossibles, demandant l'identité de ses accusateurs alors que l'anonymat leur avait été garanti », explique Bettina Plevan. 

James Levine réclame aujourd’hui 5,8 millions de dollars en dommages et intérêts, dévoile le New York Times. Dans sa plainte, il précise que son contrat de directeur musical honoraire, auquel le Met a mis fin, prévoyait une rémunération annuelle de 400 000 dollars et 27 000 dollars pour toutes les représentations à venir. 

avec AFP