Jamais seul avec... Rachel Givelet et David Haroutunian

Même confinés, nous ne serons jamais seuls grâce à la musique et aux musiciens. Rachel Givelet et David Haroutunian, violonistes à l’Orchestre Philharmonique de Radio France, partagent avec nous un moment musical.

Jamais seul avec... Rachel Givelet et David Haroutunian
Jamais seul avec... Rachel Givelet et David Haroutunian

Quel morceau avez-vous souhaité jouer aux auditeurs de France Musique ?

C’est une blague. Un arrangement que nous avons fait, tous les deux, d’une « blatnoy », une chanson russe qui raconte l’histoire d’un voyou qui rend visite à sa mère avant de partir pour le bagne. Elle est associée au confinement que nous vivons, car elle parle de l’enfermement, du fait qu’il ne va pas voir sa mère avant un bon moment : « Arrête-toi, locomotive ! Roues, ne cognez plus ! Conducteur, actionne les freins ! Je m’nen vais voir ma p’tite maman chérie pour un dernier salut…. »

C’est une chanson que je (David Haroutunian, NDLR) connais depuis que je suis tout petit.

Comment vivez-vous ce confinement ? Comment se déroulent vos journées ?

Le plus pénible, ce sont les courses. On a un petit de 16 mois et Rachel est enceinte. Alors, on est vigilant. Le bébé semble s’être calé sur notre rythme, il dort bien. Et il fait beau.

Quelle musique écoutez-vous en ce moment ?

« Porgy and Bess » par Ella Fitzgerald et Louis Armstrong. Parce qu’on peut l’écouter n’importe où et n’importe quand.

Un livre ?

« Le temps d’un soupir » d’Anne Philipe, la femme de Gérard Philipe. C’est un livre que je (Rachel, NDLR) viens de finir et que j’ai adoré.

Un film ?

« Les Lumières de la ville » de Charlie Chaplin. Parce qu’elles nous manquent.

Retrouvez toutes les vidéos « Jamais seul avec... » sur francemusique.fr