Jamais seul avec.... Ophélie Gaillard

Même confinés, nous ne serons jamais seuls grâce à la musique et aux musiciens. La violoncelliste Ophélie Gaillard partage avec nous cet instant musical.

Jamais seul avec.... Ophélie Gaillard
Jamais seul avec.... Ophélie Gaillard

Quel morceau avez-vous souhaité jouer aux auditeurs de France Musique ?

La 2e des 3 strophes de Henri Dutilleux écrite sur le nom de Paul Sacher et dédiée à Mstislav Rostropovich.

Comment vivez-vous ce confinement ?

Ma valise est une sorte  d’objet inerte dans la maison, très étrange et inédit ! Mais Je me considère comme assez privilégiée. 

Comment se déroulent vos journées ?

La journée file à vive allure entre l’école à la maison et le jardinage avec les enfants, les cours à distance avec mes étudiants de la Hem de Genève, la tourmente que l’on traverse avec le Pulcinella Orchestra dont j’ai la responsabilité et qui engage pas mal de musiciens, la continuité pédagogique que nous essayons de maintenir avec les élèves de primaire des écoles partenaires, et le resserrement des liens familiaux notamment avec nos parents...

Et je tiens à remercier chaque jour à la façon d’un mini concert sur les réseaux tous les gens de la société civile qui nous aident et nous soignent. Les concerts de casseroles ne sont entendus que par les vaches ou les arbres, par chez moi, on a essayé avec les enfants ! Donc je privilégie les réseaux.

Quelles musiques écoutez-vous en ce moment ?

Tito Puente, Mahler, Oswaldo Pugliese, Dutilleux, Mercedes Soza, Toquinho...

Un livre ?

En polyphonie: Un roman, Shankara de Frédérique Deguelt, Un livre de poésie, la cérémonie des inquiétudes d'Alain Duault ; Un essai, absolutely on music, conversations entre Ozawa et Murakami.

Un film ou une série ?

Le Molière de Mnouchkine et la série brève Unorthodoxe.

Retrouvez toutes les vidéos « Jamais seul avec... » sur francemusique.fr