Jamais seul avec... Le Consort, Eva Zaïcik et Jakub Józef Orliński

Même confinés, nous ne serons jamais seuls grâce à la musique et aux musiciens. Le Consort, Eva Zaïcik et Jakub Józef Orliński partagent avec nous cet instant musical.

Jamais seul avec... Le Consort, Eva Zaïcik et Jakub Józef  Orliński
Jamais seul avec... Le Consort, Eva Zaïcik et Jakub Józef Orliński

Quel morceau avez-vous souhaité jouer aux auditeurs de France Musique ?

Eva Zaïcik : J’ai choisi un extrait d’un magnifique opéra de Haendel, Il Floridante : « Ah mia cara ». Je l’ai découvert lors de mes recherches pour mon deuxième album solo, autour des opéras de la 1st Royal Academy of Music de Londres. L’enregistrement aurait dû avoir lieu début mai avec le Consort, mais à cause du confinement, il a été reporté. Nous maintenons néanmoins le lien grâce à des petites vidéos comme celle-ci, attendant avec impatience le jour où nous pourrons remonter sur scène et jouer face à un public. 

Grâce au numérique, c’était aussi l’occasion d’inviter Jakub Jozef Orliński à se joindre à nous depuis son lieu de confinement en Pologne. Nous nous sommes rencontrés lors des Victoires de la Musique en 2018, puis à Thiré avec les Arts Florissants, et attendions depuis une occasion de chanter ensemble.  

Comment vivez-vous ce confinement ?

Eva Zaïcik :En dehors de la crainte et l’angoisse que provoquent cette crise sanitaire partout dans le monde, c’est aussi à titre plus  personnel un choc de voir annulés tous ces projets pour lesquels on se prépare depuis des mois, voire des années, avec tout ce que cela implique artistiquement, socialement et financièrement.

J’ai la chance que mon entourage soit en bonne santé et de vivre ce confinement dans des conditions agréables.  L’avenir est plutôt effrayant et incertain ; mais j’essaye de vivre ce moment avec le plus de sérénité possible, et je pense à toutes les personnes en souffrance et en danger immédiat à travers le monde. 

Comment se déroulent vos journées ?

Eva Zaïcik  : Je chante évidemment ! Cet enregistrement est un objectif à court terme qui me permet d’avancer. Même « solistes », les chanteurs ne font jamais de la musique seuls. Il m’est d’ailleurs très difficile de travailler ainsi devant mon piano, sans mes partenaires. Les répétitions et la scène me manquent terriblement. Avec mon métier, je suis très souvent en déplacement. Ce temps de confinement me permet de profiter de mon mari et de ma maison. Je jardine beaucoup et fais des petits travaux.

Quelles musiques écoutez-vous en ce moment ?

Eva Zaïcik : Bach, encore et toujours. J’écoute aussi beaucoup France Musique ! Le soir, je regarde parfois des opéras et concerts en streaming sur les chaînes musicales. J’apprécie le silence et le chant des oiseaux, que j’apprends à reconnaître avec le printemps et la nature qui reprend ses droits.

Un livre ?

Eva Zaïcik : Je lis ou relis les écrits de Boris Vian. Comme de nombreux adolescents, j’ai découvert son œuvre en lisant « L’écume des jours » à l’école. Il est depuis, l’un de mes auteurs favoris. Son œuvre complète est si riche : parfois absurde, surréaliste, joyeuse, poétique, parfois violente, sombre... Je ne m’en lasse pas.

Un film ?

Eva Zaïcik : Coté films, je vous recommande Wadjda de Haifaa Al-Mansour, Bleu de Krzysztof Kieslowski,  Xavier Dolan (bouleversant Laurence Anyway) ou encore Les Délices de Tokyo de Naomi Kawase, un voyage sensoriel inoubliable. 

Retrouvez toutes les vidéos « Jamais seul avec... » sur francemusique.fr