Jamais seul avec... Bertrand Cervera et sa famille

Même confinés, nous ne serons jamais seuls grâce à la musique et aux musiciens. Bertrand Cervera, violoniste de l'Orchestre national de France, et sa famille, partage avec nous cet instant musical.

Jamais seul avec... Bertrand Cervera et sa famille
Jamais seul avec... Bertrand Cervera et sa famille, © Radio France

Quel morceau avez-vous souhaité jouer aux auditeurs de France Musique ?

Nous avons collectivement choisi la musique de  "Misirlou" pour son côté universel. Au départ, ode à une Égyptienne mythique, princesse des Mille et une nuits. Puis son voyage des pays du moyen orient jusqu'en Amérique.. Et la version cinématographique dans "Pulp Fiction" de Tarentino. Rumba, Tango, Klezmer... Cette musique laisse une si grande liberté aux arrangeurs et interprètes ! Et trop bon de la jouer!

Comment vivez-vous ce confinement ? Comment se déroulent vos journées ?

L'idée est de rendre ce confinement productif et positif. Malgré le manque terrible du partage de la musique. Notre viatique et notre raison de vivre sont de "faire entendre"! C'est évident que la frustration de ne pas vibrer ensemble est intense. Mais n'est-ce pas aussi le moment de se réinventer ? De découvrir d'autres voix ou voies ? De faire une pause de silence pour jouir d'autant plus du son qui nous nourrit depuis l'enfance ? Finalement mes journées sont très occupées. Déjà une grande part est consacrée à l'enseignement ( je suis professeur au CRR de Paris) avec écoute de vidéos d'élèves et d'étudiants, commentaires et cours "Skype". Puis travail de préparation du festival dont je m'occupe depuis 17 ans dans ma région d'origine en Corse : le festival "Sorru in Musica". Festival à vocation d'éducation populaire , dont les maîtres mots sont simplicité, convivialité et exigence. Festival ouvert sur toutes les formes de Culture et d'Art.

Il y a aussi les mathématiques, le français et le violon de mon fils Maxime, les discussions passionnées avec mes filles Claire et Juliette au sujet du végétarisme, du féminisme et autres mots en isme... La concoction des repas devenus ou redevenus LE moment le plus important de la journée ! etc, etc.. Les projets ne manquent pas, il est difficile de s'ennuyer et de trouver le temps long. L’inquiétude aussi de tous les jours pour les proches. Ma mère seule à Nice ou mon fils aîné, Pompier de Paris, sur le front de l'épidémie en Seine Saint Denis.

Quelles musiques, livres, films conseillez-vous en ce moment ?  

Difficile de conseiller un livre, un film ou un disque ! C'est justement le moment de s'émerveiller de sensations nouvelles ! Mes dernières découvertes ? Podolinsky et ses livres sur l'agriculture biodynamique (un de mes dadas étant la culture de la vigne), "Porco Rosso" de Myazaki (Mon fils a douze ans... Mais j'ai adoré!), Chavela Vargas, vie et voix si magiques...

Mais j'attends avec impatience de retrouver le son si émouvant et si unique de mon Orchestre National. Je me souviendrai toujours de mon premier concert en tournée sous la direction de Lorin Maazel et ce son de folie ! Doux et étincelant à la fois... La vache! C'est trop beau la musique !

Retrouvez toutes les vidéos « Jamais seul avec... » sur francemusique.fr