Irlande : la radio de musique classique Lyric FM menacée de disparition

Inquiétudes en République d’Irlande où RTE Lyric FM, équivalente de France Musique, est menacée de fermeture en raison d’économies budgétaires. Seule radio classique du pays, elle est un relais capital de la vie musicale irlandaise.

Irlande : la radio de musique classique Lyric FM menacée de disparition
Liz Nolan, productrice de la radio irlandaise RTE Lyric FM, © RTE

Coup dur pour RTE Lyric FM. Cette radio de musique classique (équivalente de France Musique) est l’une des quatre stations du groupe audiovisuel public RTE (Raidió Teilifís Éireann, c'est-à-dire Radio Télévision d’Irlande) et pourrait être amenée à disparaître. 

Lors d’un reportage diffusé à la télévision publique, les irlandais et surtout les salariés de la radio ont appris que leur chaîne pourrait fermer. RTE traverse une crise financière et veut opérer des transformations pour faire des économies. Pour ce faire, le groupe audiovisuel irlandais a déclaré qu’il était actuellement en train « d’envisager le futur de Lyric FM ». Une phrase qui peut être lourde de sens, même si personne ne sait ce qu’elle signifie vraiment. 

Le groupe RTE emploie 1 800 personnes et fonctionnait en 2018 avec un budget de 391 millions d’euros, dont 6,6 millions pour Lyric FM. La radio musicale, installée à Limerick dans la province de Munster, emploie une vingtaine de salariés et représente 1,9% de l’audience en Irlande.

Une source irlandaise, proche du dossier et souhaitant conserver son anonymat, nous a confirmés que la disparition de la radio était à envisagée. « La menace est réelle. La décision semble ne pas avoir été prise pour le moment mais la disparition de Lyric FM est clairement sur la table » a-t-elle expliqué. 

Selon cette source, RTE aurait reçu comme consigne de rajeunir son audience. « Lyric FM ayant des auditeurs majoritairement âgés le groupe audiovisuel irlandais envisagerait de fermer la station pour réaffecter son budget vers des programmes à destination du jeune public » poursuit cette personne irlandaise. RTE cherche à bénéficier d’une rallonge budgétaire de l’ordre de 55 millions d’euros pour combler son déficit, ainsi qu’engager une transformation numérique des chaînes télévisées et radio.

Pour RTE, sans ce fonds supplémentaire, le groupe se verrait contraint de faire des économies drastiques sur les antennes régionales, le sport et les fictions radiophoniques. Cela engendrerait inévitablement des licenciements a ajouté le groupe audiovisuel public. Actuellement, RTE procède à un audit interne et prévoit de dévoiler un plan de réductions des coûts en octobre. Dans une lettre diffusée auprès des salariés du groupe, Dee Forbes, le directeur général a expliqué que les « recettes publicitaires et les financements publics étaient très inférieurs au fonctionnement de l’organisation dans sa forme actuelle » et qu’il en résultait une « situation financière jamais vue auparavant ». « _En conséquence, il ne sera plus possible de continuer comme avan_t » a-t-il conclu.   

RTE, financé en partie par des fonds publics, est contraint d’attendre le 8 octobre, jour où le gouvernement irlandais doit présenter son budget pour 2020, pour connaître l’ampleur des efforts à réaliser. 

La résistance s'organise

En attendant, les salariés de Lyric FM veulent organiser la résistance, en mettant pression sur le gouvernement. Ils comptent faire du lobbying en appelant à l’aide les politiques, les auditeurs et les acteurs de la vie musicale classique. C'est ce qu'a twitté Liz Nolan, productrice de Lyric FM, en appelant à la mobilisation pour défendre la radio.

A l’instar de France Musique, la chaîne irlandaise est l’un des principaux relais de la vie musicale du pays. Lyric FM diffuse les concerts des deux orchestres, du quatuor, du chœur et de la maîtrise appartenant au groupe RTE. La station musicale est membre à l’union européenne des radios (UER) et diffuse les concerts captés par les autres radios du réseau, comme c’est le cas pour France Musique. 

La chaîne diffuse également les œuvres des compositeurs contemporains irlandais. Grâce à son label discographique, elle exerce une importante activité d’éditions des musiciens du pays. Lyric FM devrait être fixée sur son sort à la mi-octobre.