Inégalités salariales : une flûtiste poursuit son orchestre en justice

Une soliste de l’Orchestre symphonique de Boston poursuit l’ensemble en justice après avoir été payée 70 000 dollars de moins que son homologue masculin.

Inégalités salariales : une flûtiste poursuit son orchestre en justice
La flûtiste était payée 70 000 dollars de moins que le hautboïste de l'orchestre., © Getty / David Kracht

Elisabeth Rowe est flûte solo de l’Orchestre symphonique de Boston aux Etats-Unis. Quatorze ans après avoir intégré l’ensemble, elle le poursuit en justice pour réclamer une rémunération égale par rapport à son homologue masculin hautbois solo, payé 70 000 dollars de plus qu’elle sur l’année 2016.

Cette affaire sera la première du genre dans l’état du Massachusetts, quelques jours seulement après la mise en application de la loi sur l’égalité salariale le 1er juillet 2018. L’affaire démarre en 2016, quand les discussions autour de cette loi débutent. La musicienne décide alors de se renseigner sur les salaires au sein de l’orchestre et demande à l’administration de l’ensemble que ses revenus s’accordent sur ceux du hautbois solo (280 484$ sur l’année). 

L’orchestre ne réagissant pas, la flûtiste décide d’aller plus loin et profite de la mise en application de cette nouvelle loi pour poursuivre l’ensemble en justice. « C’est triste quand une personne aussi importante, avec un tel degré d'expertise et une superbe réputation doit en arriver là, devant la justice, juste pour que les choses soient bien faites », a déclaré Elizabeth A. Rodgers, l’avocate de la musicienne au journal Boston Herald

Elisabeth Rowe assure que l’orchestre a largement profité de son image, que ce soit pour des solos, des apparitions publiques etc., contrairement à son homologue hautboïste arrivé dans l’orchestre en 2001.

De son côté, l’orchestre n’a pas souhaité réagir pour le moment.