Inauguration de la Fondation Martin Fröst à Stockholm

Mardi 23 avril 2019, le clarinettiste Martin Fröst a lancé la Martin Fröst Foundation dans son pays natal, la Suède. L’objectif de ce projet est de développer l’éducation musicale auprès des jeunes du monde entier, en leur offrant un accès à des instruments Buffet Crampon.

Inauguration de la Fondation Martin Fröst à Stockholm
Martin Fröst, © Martin Fröst Foundation

En Suède, le mardi 23 avril, entre les étonnants murs bleus du Stockholm Concert Hall a été lancée officiellement la Fondation Martin Fröst. Initiée par le clarinettiste suédois éponyme, ses objectifs sont multiples : développer l’éducation musicale auprès des jeunes du monde entier, en leur offrant un accès aux instruments, des clarinettes principalement, mais également apporter un renouveau à la pratique et à l'enseignement de la musique classique.  Des thématiques auxquelles Martin Fröst explique réfléchir depuis longtemps : « J’ai toujours eu le sentiment d’être un musicien un peu conservateur et j’ai eu envie de sortir de ce que j’avais l’habitude de faire et de ce que j’avais déjà fait, comme créer de nouvelles formes de concerts, commencer à diriger moi-même des orchestres et développer de nouveaux projets. J’ai donc commencé à réfléchir à ce que je pouvais faire de plus pour la nouvelle génération. »

Pour présenter la genèse de son projet, le musicien mentionne notamment son enfance :  « Mon père et ma mère ont eu la très bonne idée de nous offrir des instruments, des outils pour nous permettre de raconter des histoires, quand on était enfant. C’était une très bonne idée et  c’est en partie de ça dont est née mon envie de créer quelque chose pour la jeune génération. Ça fait du bien de participer à cela. »

Faire en sorte que le projet se pérennise 

Le groupe français Buffet Crampon, leader dans la fabrication de clarinettes et instruments à vent haut de gamme participe activement à ce projet. Principal mécène de la fondation il a participé à son élaboration. Jérôme Perrod, son président  : « Martin Fröst est un artiste Buffet Crampon depuis toujours, il a toujours joué nos instruments, et quand il nous a fait part de sa volonté de lancer cette fondation on a évidemment supporté immédiatement cette initiative. »

Buffet Crampon participe de plusieurs façons au projet : « On va fournir des instruments de manière à donner des outils à des jeunes qui n'ont pas forcément les moyens de jouer sur des instruments de qualité. On va également reverser deux euros pour chaque clarinette vendue à la fondation et on aura aussi toute la partie pédagogique avec sans doute la mise à disposition d'artistes ou de professeurs pour accompagner la mise à disposition d'instruments ».

« Avec cette fondation, on espère étendre notre action »

Hier soir, le projet a donc été lancé avec un concert caritatif. Au cours de la soirée, une première collaboration a été symboliquement célébrée avec un centre culturel située à Juja au nord de Nairobi, au Kenya. Il est géré par la PendoAmani Youth Organization, dirigée par Michael M. Wachira  : « L’une des choses que l’on espère le plus avec cette coopération, c’est de pouvoir étendre notre action, notre portée. Actuellement, pour la musique, nous travaillons avec 114 enfants qui jouent tous d’instruments différents, mais en majorité des instruments à vent. La demande est énorme, mais on a très peu d’instruments. Avoir l’opportunité d’obtenir un instrument supplémentaire cela permet de créer une opportunité de plus pour un enfant ou plusieurs qui veulent jouer. Et ça nous donne aussi la motivation pour travailler encore plus ».

Au cours de la soirée, sur scène, une clarinette a été remise à Michael Warchira. En tout, 6 instruments ont été offerts au centre pour démarrer le projet. Pendant une heure, Martin Fröst a présenté au public un programme qui variait entre Telemann, Mozart et Rautavaara. Le tout entremêlé de blagues en suédois, à l'image de ces nouvelles formes de concert que souhaite développer le musicien qui, ce soir là, se prêtait également au jeu de chef d'orchestre, conteur et humoriste.  

La fondation va également travailler avec l’Afghanistan et Madagascar, avant de se développer dans d’autres airs géographiques si tout fonctionne comme elle le souhaite.