Il y a 25 ans… Herbert von Karajan

Le 16 juillet 1989 disparaissait l’un des plus célèbres chefs d’orchestre du XXe siècle : Herbert von Karajan. Retour sur les émissions et les programmations musicales en son honneur.

Il y a 25 ans… Herbert von Karajan
Herbert von Karajan (©MaxPPP)

Immortel, Herbert von Karajan voulu l’être à plus d’un titre. Par le disque tout d’abord : avec plus de 600 enregistrements, et certaines œuvres enregistrées jusqu’à cinq fois, l’Autrichien compte la plus grande discographie de chef d’orchestre du XXe siècle. Karajan fut très engagé aussi dans l’émergence et la réussite du Compact Disc, un engagement traduit par la rumeur selon laquelle le chef serait à l’origine de la définition du format CD : 74 minutes afin que même la version la plus lente de la 9ème symphonie de Beethoven puisse tenir sur un seul disque.

Frédéric Lodéon a consacré une émission « Plaisirs d’Amour » au coffret Warner Classics paru cette année, et propose d’écouter quelques extraits de ces enregistrements à la tête de l’Orchestre philharmonique de Vienne en 1946 et 1949, entièrement remastérisés.

Mais l’immortalité d’Herbert von Karajan tient aussi à l’usage qu’il fit de son image. Sous la caméra d’Henri-Georges Clouzot, sur la plus grande majorité de ses pochettes de disques… Un véritable « culte de l’image », comme le souligne le titre d’un documentaire diffusé par la chaine de télévision Arte, en 2008.

www.arte.tv 25 ans après sa disparition, la figure d’Herbert von Karajan reste accrochée à des lieux : Salzbourg et Vienne, auxquels Stéphane Grant a consacré une émission « Lirico Spinto » intitulée « Karajan, scènes de la vie d’un chef à Salzbourg et à Vienne », Berlin, et la direction de l’Orchestre philharmonique, avec 34 années de « règne au long court » selon l’émission de programmation musicale d’Olivier Le Borgne.

Sur le même thème