Gidon Kremer récompensé au Praemium Imperiale

Le violoniste Gidon Kremer fait partie des cinq lauréats de l’édition 2016 du Praemium Imperiale. L’une des plus hautes distinctions culturelles au monde.

Il récompense chaque année des artistes qui ont « contribué à enrichir l’humanité ». Le Praemium Imperiale est une distinction culturelle japonaise parfois considérée comme le prix Nobel des arts. Cette année, dans la catégorie musique, elle a été décernée au violoniste Gidon Kremer. Parmi les autres lauréats de l’édition 2016 figurent le cinéaste Martin Scorsese, l’architecte brésilien Paulo Mendes da Rocha, la photographe Cindy Sherman, et la plasticienne française Annette Messager.

Leurs prix seront remis à Tokyo le 18 octobre prochain, des mains du Prince Hitachi, patron honoraire de l’Association des Arts japonais. Chacun des couronnés recevra un diplôme, ainsi que la somme de 15 millions de yens, soit 134 000 euros.

Cette année, le prix d’encouragement pour les jeunes artistes, distinguant une structure artistique qui œuvre en faveur de la jeunesse, est revenu au Five Arts Centre, une organisation malaisienne, qui recevra une somme de 5 millions de yens, 44 000 euros.

Créé en 1989, le Praemium Imperiale a, parmi d’autres, récompensé par le passé Leonard Bernstein, Mstislav Rostropovitch et Daniel Barenboim.