Françoise Nyssen veut doubler le nombre d’orchestres pour les enfants

La ministre de la Culture a annoncé une augmentation conséquente des subventions pour Démos et Orchestre à l’école. Deux structures qui œuvrent à la démocratisation de la pratique musicale collective à l'école, et dont Françoise Nyssen fait une priorité.

Françoise Nyssen veut doubler le nombre d’orchestres pour les enfants
Françoise Nyssen, ministre de la Culture, a présenté son plan Tous musiciens d'orchestre, en faveur de la démocratisation de la pratique musicale collective à l'école , © AFP / Sophie Dupressoir

Pour la ministre Françoise Nyssen, la France est « loin du compte » en terme de pratique artistique dans ou hors de l’école. Lors d’une conférence de presse à la Philharmonie de Paris, à l’issue d’un concert de fin d’année de trois orchestres d’enfants, la ministre de la Culture a rappelé que la pratique artistique restait le « privilège d’une minorité ». « La France a raté une marche par rapport à d’autres pays, mais nous sommes en train de la rattraper » a affirmé Françoise Nyssen

L’une des premières mesures prises par l’ancienne directrice d’Actes Sud lors de sa prise de fonction rue de Valois avait été d’annoncer la rentrée en musique dans tous les établissements scolaires de France. La ministre a choisi de poursuivre dans cette voie en faisant de la pratique musicale la pierre angulaire de son action en faveur de la démocratisation artistique et culturelle. Son plan « Tous musicien d’orchestre » vise ainsi à augmenter considérablement les moyens de Démos et Orchestre à l’école. Deux structures qui pilotent des projets d’orchestres au sein d’écoles primaires, de collèges et de lycées. 

Le budget de Démos (Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale), projet porté par la Philharmonie de Paris, passe de 1,5 millions d’euros à 3,5 millions. Cette augmentation permettra de créer 35 nouveaux orchestres, portant le nombre à 75 contre 30 actuellement. Les ensembles seront implantés prioritairement dans les quartiers classés Politique de la ville, dans les Outre-mer et dans les zones rurales. Le nombre des jeunes concernés par cet accès à la pratique orchestrale passera de 3 000 à 7 500.

Concernant Orchestre à l’école, qui initie la création d’un orchestre avec les élèves d’une même classe, le ministère augmente son budget de 200 000 euros, passant de 400 000 à 600 000 euros. Cela permettra de créer 250 nouveaux orchestres et concernera 36 500 élèves. 

Françoise Nyssen a rappelé que « la pratique orchestrale est sans doute l’une des plus exclusives aujourd’hui, l’une de celles qui sont considérées comme les plus élitistes. Il faut casser les barrières, montrer que cette pratique est à la portée de tous ». Pour la ministre, la pratique musicale collective a le pouvoir de « changer des vies ». Elle a insisté sur son rôle fondamental dans le développement de l’enfant, dans son émancipation et dans sa réussite sociale, scolaire et professionnelle. Françoise Nyssen milite pour que chaque enfant puisse bénéficier de deux heures de pratique artistique par semaine pour que l’école primaire ajoute à ses fondamentaux « Lire, compter, écrire » : « pratiquer un art ». 

La ministre de la Culture a profité de cette conférence de presse pour annoncer le renouvellement de l’opération Rentrée scolaire en musique pour 2018-2019. Elle a également rappelé l’existence de son Plan Chorale, qui prévoit l’installation d’un chœur dans chaque école à la rentrée 2019. Autres nouveautés pour cette année, le lancement de la Fête de la musique à l’école et dans tous les conservatoires dès le 21 juin 2018.