Françoise Nyssen, directrice d’Actes Sud nommée ministre de la Culture

Le mercredi 17 mai 2017, le président de la République Emmanuel Macron vient de former son premier gouvernement et son premier ministre Edouard Philippe a nommé Françoise Nyssen, directrice de la maison d’édition Actes Sud, ministre de la Culture.

Françoise Nyssen, directrice d’Actes Sud nommée ministre de la Culture
Françoise Nyssen est nommée ministre de la Culture , © Radio France / G.Decalf/FranceMusique

Née à Etterbeek (commune de Bruxelles) en Belgique le 9 juin 1951, Françoise Nyssen vient d’être nommée ministre de la Culture dans le premier gouvernement d’Edouard Philippe, premier ministre depuis lundi 15 mai.

A 65 ans, la directrice de la maison d’édition Actes Sud rejoint l’équipe du nouveau premier ministre Edouard Philippe. De formation scientifique, Françoise Nyssen pense dans un premier temps devenir médecin, comme son grand-père, généraliste auprès de détenus. Elle abandonne par manque de confiance comme elle l'explique à Télérama, et s’engage dans les sciences pour devenir chercheuse en biologie moléculaire avant de changer de voie et se tourner vers des études d’urbanisme. Elle s’investit dans des comités de quartier bruxellois pour soutenir l’action sociale et éducative envers les enfants défavorisés.

Mariée à Jean-Paul Capitani (avec qui elle travaille) et mère de deux enfants, elle s’installe à Paris et devient fonctionnaire à la direction de l’architecture au ministère de la Culture. Au même moment, son père, Hubert Nyssen, s’installe à Arles pour fonder une maison d’édition. Elle décide de le rejoindre en 1978 et de participer à l’aventure. C’est la naissance d’Actes Sud, maison qui a notamment édité un prix Nobel de littérature, Svetlana Alexievitch, et trois prix Goncourt avec Laurent Gaudé, Jérôme Ferrari et Mathias Enardqui a été récompensé pour un roman autour de la musique. En 2000, elle prend seule la direction de l’entreprise.

Férue de littérature et de musique

Grande lectrice, la nouvelle ministre de la Culture a aussi un goût prononcé pour la musique. Elle aime Bach et peut écouter des dizaine de fois The Art of Bach de Greg Anderson et Elizabeth Joy Roe. Mais elle apprécie aussi Mozart qui a bercé son enfance. « C’est la musique qui m’a le plus accompagnée, dans tous les moments de ma vie, souvent dans les moments plus compliqués », témoigne-t-elle au micro d'Elsa Boublil dans Musique Émoi.

En 2012, elle perd son fils, Antoine, un garçon précoce et surdoué qui, d’après ses mots, a décidé « d’arrêter de vivre ». Cette épreuve, Françoise Nyssen la traverse en s’engageant dans un projet : une école à Arles qui accueille des enfants un peu en marge de la société. L’établissement est baptisé le Domaine du possible, qui désigne aussi une collection lancée par Actes Sud d’ouvrages « pour agir ». Cette maison d'édition est aussi réputée pour la publication de nombreux livres sur la musique (Alex Ross, Christophe Rousset, François-Xavier Roth, André Tubeuf, Philippe Beaussant...)

Sa première mission au sein du gouvernement sera de participer à la 70e édition du festival de Cannes qui a lieu du 17 au 28 mai 2017.