Festival de Salzbourg : année de tous les records

La 93e édition du Festival de Salzbourg a dépassé les attentes de ses organisateurs. Avec 29 millions d'euros de recettes et près de 290 000 spectateurs, le rendez-vous autrichien a fait mieux qu'en 2006, année du jubilé de la naissance de Mozart.

La 93e édition du Festival de Salzbourg, l'un des plus réputés pour ses représentations de musique, théâtre et opéra, a rapporté des recettes records de 29 millions d'euros, ont annoncé ses organisateurs. « Nous avons même dépassé les résultats de l'année record 2006 (jubilé de la naissance de Mozart, ndlr), nous avions alors vendu pour 28 millions d'euros de billets », a déclaré la présidente du festival, Helga Rabl-Stadler. Les recettes sont supérieures de 2,4 millions d'euros à ce qui avait été prévu dans le budget, se sont félicités les organisateurs, lors d'une conférence de presse bilan, alors que le festival se termine ce dimanche 1er septembre. Ils n'ont cependant pas précisé si le budget de 64 millions d'euros avait été respecté.

Avec un ambitieux programme de 280 représentations en six semaines, le Festival a attiré pas moins de 286.300 spectateurs, ce qui constitue également un record. Le nombre croissant de spectateurs « prouve que nous avons dû faire beaucoup de choses correctement », a souligné le controversé intendant du festival, Alexander Pereira, qui doit prendre les rênes de la Scala de Milan en 2015 alors que le contrat qui le lie au Festival de Salzbourg devait durer jusqu'en 2016.

Le Festival s'était ouvert à la mi-juillet et a mis à l'honneur le réseau musical vénézuélien « Sistema » en faveur des enfants déshérités, fondé par le compositeur Jose Antonio Abreu. Les autres points forts de la programmation de cette édition étaient les compositeurs allemand Richard Wagner (1813-1883) et italien Giuseppe Verdi (1813-1901), pour le 200e anniversaire de leur naissance.

Sur le même thème