Festival de Bayreuth : comment obtenir des billets ?

Mis à jour le lundi 01 août 2016 à 18h01

Pèlerinage incontournable de tout wagnérien qui se respecte, le Festival de Bayreuth a lieu cette année du 25 juillet au 28 août. Mais s'y rendre peut s'apparenter à une véritable quête du Graal avec un temps d'attente qui peut durer 10 ans. Alors comment se procurer des billets ?

Festival de Bayreuth : comment obtenir des billets ?
Festival bayreuth

La méthode normale

Il faudra vous armer de patience si, comme le commun des mortels, vous ne bénéficiez d'aucune relation dans le cercle très fermé de la famille Wagner. Les descendants du compositeur sont toujours à la tête du festival, 140 ans après sa création par Richard Wagner en personne. Pour obtenir les précieux sésame permettant de grimper au sommet de la Colline sacrée - comme on surnomme l'endroit où a été érigé le Palais des festivals de Bayreuth - il suffit de remplir un formulaire de demande de billets. Chaque automne précédant le festival, ledit formulaire est disponible et il convient de l'envoyer par courrier à la billeterie du festival.

Vous obtiendrez alors une réponse en décembre si vous faites partie des heureux élus, et il faudra alors vous acquitter du prix de vos places, en janvier le cas échéant. Rassurez-vous, il est absolument normal de ne pas obtenir de billets lors de la première requête. Vous pourrez alors réitérer votre demande par un formulaire que vous recevrez automatiquement chez vous. En moyenne, on estime qu'il faut patienter 7 ou 8 ans pour enfin avoir le droit de réaliser son pèlerinage wagnérien. Mais n'oubliez surtout pas de remplir chaque année le formulaire, sans quoi vous risqueriez de vous retrouver tout en bas de la liste d'attente. Le délai est plus ou moins long en fonction de l'oeuvre choisie ou du moment. Si vous optez pour la première d'une nouvelle production, vous diminuez vos chances d'être sélectionné.

Petite nouveauté depuis 2013, il est désormais possible de remplir le fameux formulaire directement sur Internet, sans pour autant que cela n'accélère le processus.

Les alternatives

Aucun raccourci n'est garanti, mais certains amateurs ont trouvé un moyen d'accélérer leurs chances de se rendre à Bayreuth. A commencer par l'adhésion dans l'un des nombreux Cercles Richard Wagner qui permettent parfois de bénéficier de lots de places réservées. Une méthode trop aléatoire pour justifier le coût de l'adhésion diront certains qui ont déjà tenté la combine.

Autre méthode, un peu plus sûre : adhérer à la toute puissante Société des amis de Bayreuth. Elle est la seule insititution à avoir réellement un poids auprès de la direction du festival pour disposer d'un bon nombre de billets chaque année. Mais il faudra pour cela vous acquitter de la cotisation annuelle (au moins 200 euros) et vous serez constamment sollicité pour participer au financement des productions ou à la restauration du Palais des festivals. La méthode n'est pas garantie non plus, 80% des demandes sont honorées et, chaque année, le nombre de membres de la société ne cesse d'augmenter. La demande est de plus en plus forte, environ 500 000 par an, alors que le nombre de billets disponibles n'évolue pas, environ 60 000.

Il reste bien sûr le marché noir, risqué et onéreux. De nombreux faux billets circuleraient chaque année et le prix des places revendues sous le manteau peut atteindre 4 000 euros. Une autre technique consisterait à envoyer plusieurs formulaires de demande de billets, en empruntant les noms de membres de sa famille afin de multiplier les chances d'être sur la liste des heureux élus. Une technique dont nous ignorons la pertinence et qui doit certainement contribuer à l'augmentation de la demande, et donc à la hausse des prix des places.

Pour finir, il peut être utile d'aller faire un tour sur le site internet du festival où des places sont mises en vente au dernier moment. A l'heure où ces lignes sont écrites, il est toujours possible d'acheter des places pour la représentation de L'Or du Rhin du 7 août moyennant 1 040 euros pour un fauteuil en catégorie A. A bon entendeur...

* Sur le même thème *