Fermeture du dernier magasin de partitions de musique classique de New York

Le magasin de partitions de musique classique Franck Music Company à New York ferme ses portes après avoir subi une baisse drastique de ses ventes. Il était le dernier établissement de ce type dans la plus grande ville des Etats-Unis.

Fermeture du dernier magasin de partitions de musique classique de New York
franck music company

Situé sur la 54e rue, entre Broadway et la 8ème avenue, Franck Music Company était un lieu incontournable des musiciens classique. Du moins, il y a encore une vingtaine d'années. Faute de ventes suffisantes, le magasin spécialisé en partitions de musique classique va fermer ses portes ce vendredi après 79 ans d'activités. Selon le Wall Street Journal, il s'agit du dernier magasin de ce type à New York dont l'activité n'a pas su lutter contre les sites de ventes de partitions en ligne.

Heidi Rogers, la propriétaire du lieu depuis 1978, ne faisait plus que survivre ces dernières années. "Nous sommes passés d'une époque où nous avions entre 15 et 20 clients par jour, à seulement deux ou trois ", explique-t-elle. "C'est comme de se sentir au milieu du monde puis de devenir invisible tout à coup ".

L'intégralité des partitions du magasin ont heureusement été rachetées par un anonyme pour en faire don à la Colburn School, un conservatoire de musique basé à Los Angeles. Le montant financier du rachat du stock n'a pas été communiqué. Le président de la Colburn School parle d'une "ressource inestimable pour nos étudiants et professeurs pour les années à venir ".

Un peu amère, la propriétaire des lieux, Heidi Rogers, 63 ans, a déclaré que "l'idée que la musique classique est sans importante est ridicule " déplorant les différences de salaire entre les joueurs de tuba et les courtiers de Wall Street. "Les gens devraient être payés en fonction de leur contribution au bien-être de la communauté ".

Le magasin Franck Music Company comptait parmi ses clients les pianistes Emmanuel Ax et Jeremy Denk, la violoniste Pamela Franck ou le violoncelliste David Fenckel. La gérante se souvient particulièrement d'un coup de téléphone d'Itzhak Perlman cherchant à acheter des partitions de Kreisler. Le magasin était considéré par tous ces musiciens comme un lieu de rencontres et d'échanges.

Deux autres magasins new-yorkais avaient déjà fermé leurs portes récemment : Joseph Patelson Music House en 2009 et Dowling Music en 2013. A ce jour, il ne reste plus que le magasin de la Juillard School qui propose des partitions à la vente.

Sur le même thème