En Italie, le football au secours de l’opéra

Joseph Tacopina, nouveau président du club de football de Bologne, collecte des fonds en vue de soutenir le Teatro comunale de Bologne.

En Italie, le football au secours de l’opéra
© Divisione La Repubblica Gruppo Editoriale L'Espresso Spa

Le nouveau président du club de Bologne, l’avocat new-yorkais, Joseph Tacopina, lance une collecte de fonds aux Etats-Unis pour soutenir l’opéra de Bologne, le Teatro comunale de Bologne.

C’est avant tout par passion pour la ville et pour la musique classique qu’il entreprend ce projet : « J’aime Bologne, j’adore son théâtre » raconte-il dans le journal local.

La confiance et l’enthousiasme ne manquent pas à Tacopina. Très attaché à l’opéra depuis son arrivée dans la ville, il s’est rapidement lié d’amitié avec chef d’orchestre Michele Mariotti. « Nous sommes très bons amis, j’ai beaucoup de respect pour lui » confie-t-il.
Les deux hommes s’étaient notamment rencontrés à l’occasion d’une représentation du chef d’orchestre au Metropolitan Opera de New-York : « Dès que j’ai appris les difficultés du Teatro Comunale de Bologne, résume l’avocat américain, j’ai immédiatement pensé à faire quelque chose. »

Avec Michele Mariotti et le compositeur Nicola Sani, ils ont fondé les « Amis du Teatro Communale », une association à but non lucratif située à New-York qui vise à recueillir de fonds et des sponsors pour l’opéra.

  • « Je viens de commencer à y réfléchir. J’ai confiance. Aux Etats-Unis, beaucoup de gens fortunés qui aiment l’opéra. Et la ville de Bologne a tant à proposer » * confie Joseph Tacopina.
    Aux Etats-Unis, les opéras sont financés à 60% par des dons privés tandis qu’en Italie ils ne dépassent à peine les 5%. Un constat qui donne bon espoir à l’avocat new-yorkais.

Sur le même thème