Emmanuel Krivine et Mikko Franck inaugurent la nouvelle saison musicale de la Maison de la Radio

Ce jeudi 13 septembre se tient le premier concert de la nouvelle saison musicale de la Maison de la Radio. Concerts symphoniques, récitals, projets décalés, découvrez les temps forts de la programmation 2018 - 2019.

Emmanuel Krivine et Mikko Franck inaugurent la nouvelle saison musicale de la Maison de la Radio
L'Auditorium de la Maison de la Radio, © Radio France / Christophe Abramowitz

C’est à l’Orchestre national de France que revient ce jeudi 13 septembre l’honneur de lancer la nouvelle saison musicale de la Maison de la Radio. A 20h, l’Auditorium accueille un concert (à écouter en direct sur France Musique età voir en vidéo sur francemusique.fr  ) au programme qui annonce la couleur : le Concerto pour piano et orchestre n°5 « L’Egyptien » de Camille Saint-Saëns avec Bertrand Chamayou, puis la Symphonie n°4 de Johannes Brahms. Une soirée dirigée par Emmanuel Krivine, dont c’est la deuxième saison à la tête du National.

Le chef estime que lui et son orchestre ont dépassé la phase « d’apprivoisement » et que désormais : « ça tourne ». Le maestro se dit entièrement dédié au service de la musique et a souhaité bâtir une saison avec ce qu’il y a de mieux pour l’orchestre et le public. « Il faut avoir une forme d’humilité face à la musique. Chaque chef évolue dans un périmètre de ce qu’il sait bien faire. Lorsqu’on ne dirige pas, il faut tout faire pour qu’il y ait des chefs intéressants qui se succèdent. Trouver la personne la plus douée par rapport à l’œuvre programmée. Par exemple, je sais que je ne suis pas bon pour diriger le Sacre du Printemps, ce n’est pas mon truc. Comme ça on ne paralyse pas la vie de l’orchestre, au contraire cela le renouvelle, le public est content de voir d’autres chefs. Le but est d’inviter des gens qui contrastent avec le chef principal, au lieu d’avoir des caniches ou des gens qui ne font pas d’ombre » déclare le chef du National.

Emmanuel Krivine a donc décidé d'inscrire au programme une intégrale des symphonies de Brahms, « l’un de ses trucs » et qu’il a beaucoup jouée avec d’autres orchestres. Le National proposera également un focus sur la musique sacrée dont la Messe Glagolitique de Janáček, la Passion selon Saint-Matthieu de Bachou encore L’Enfance du Christ de Berlioz

Hector Berlioz dont on commémora les 150 ans de la mort en 2019 et qui sera bien sûr programmé tout au long de la saison, partagé entre les différentes formations dont l’Orchestre philharmonique de Radio France. Mikko Franck débute quant à lui sa quatrième saison à la tête de la phalange. Le chef finlandais déclare se sentir « vraiment installé » à son poste. Il voit cette nouvelle saison comme « une continuité » de tout le travail accompli depuis son arrivée en 2015. « Il n’y a aucun risque que nous tombions dans une routine. Jamais. Chaque nouvelle journée est une possibilité de se renouveler » analyse le maestro. 

A l’issue de la première répétition de cette rentrée où La Mer de Debussy était au programme du concert de rentrée du vendredi 14 septembre à 20h, le chef a déclaré que « si c’est une œuvre que nous avons énormément jouée par le passé, nous avions le sentiment de l’interpréter pour la première fois. C’est ce qui est fascinant avec ces musiciens, chaque séance de travail, chaque concert est unique ». 

Parmi les temps forts du Philharmonique, il faut noter la thématique du « double » qui irriguera toute la saison. Doubles concertos, œuvres pour deux orchestres, duos, compositeurs en miroirs, couples mythiques comme Roméo et Juliette, Daphnis et Chloé, Pelléas et Mélisande ou Pierre et le Loup. Mikko Franck et ses musiciens ont également souhaité renouveler la forme des concerts, le traditionnel « ouverture – concerto – symphonique » ne sera plus automatique. 

Des identités fortes au service d'un même projet global

Cette saison sera également marquée par les 100 ans de la naissance de Leonard Bernstein, une thématique transversale que se partageront les quatre formations de Radio France, dont le Chœur et la Maîtrise de Radio France. Le Choeur accueille cette année sa nouvelle directrice musicale, la slovène Martina Batic qui aura à coeur de poursuivre le travail qui fait que la formation est de plus en plus demandée par les orchestres étrangers. Sofi Jeannin, reste à la tête de la Maîtrise de Radio France qui poursuivra sa collaboration avec de nombreux compositeurs et orchestres prestigieux dont le Boston Symphony Orchestra dirigé par Andris Nelsons ou le London Symphony Orchestra dirigé par Simon Rattle. 

La grande variété de l'offre musicale de Radio France repose sur un principe : « faire entendre un projet global dans cet Auditorium où les identités de chaque formation sont respectées et mises en valeur » explique Denis Bretin, secrétaire général de la direction de la musique et de la création culturelle de Radio France. 

« Notre problématique est de croiser les souhaits de chaque formation avec le sens général de l'ensemble de la saison. Nous ne sommes pas une salle de concert comme les autres. Nous bénéficions de tout ce qui se passe au sein de Radio France qui est un lieu de réflexion sur les grandes questions intellectuelles de notre temps. L’idée est de reproduire la relation entre l’auditeur et la radio. Au sein de l’Auditorium, il y a cette intimité qui place le spectateur au cœur du projet musical » explique Denis Bretin. 

La musique de films prendra davantage de place cette saison notamment au cours d’une collaboration avec Bertrand Tavernier ou les films de Stanley Kubrick dont une très attendue projection de L’Odyssée de l’espace au Grand Rex à Paris en ciné-concert avec le National. La Maison de la Radio poursuit son travail avec les artistes en résidence qui cette année sont au nombre de six : la violoniste Hilary Hahn, le compositeur Pascal Dusapin, le Quatuor Diatoma, le pianiste Bertrand Chamayou, l’acteur Lambert Wilson et l’organiste Thomas Ospital

Des concerts ou des spectacles qui pour la plupart sont à écouter en direct sur France Musique, à la réécoute sur Francemusique.fr et dont un certain nombre d’entre eux est à retrouver en vidéo sur l’Espace Concerts.