Elgar, un compositeur au service du football

Il est surtout célèbre pour son Pump and circumstances. Mais en 1898, Edward Elgar a également composé He banged the leather for goal, aujourd’hui considéré comme le tout premier chant de supporter.

Elgar, un compositeur au service du football
Edward Elgar

Tout est parti d’un sentiment de curiosité. En 1895, alors qu’il rend visite à Dora Penny, fille du recteur de l’église Saint-Pierre à Wolverhampton, Edward Elgar apprend que le presbytère du père de son amie se situe seulement à quelques mètres d’un stade de football, le Molineux Stadium. La nouvelle enthousiasme le compositeur. Quelques mois plus tard, tous deux assistent à un match dans ce même stade, qui, selon les archives, oppose l’équipe de la ville, le Wolverhamtpon Wanderers FC, aux Singers. Une rencontre remportée 4-0 par les Wolves, qui marque le début d’une nouvelle passion pour le musicien.

He banged the leather for goal

À partir de ce moment, Edward Elgar fait plusieurs aller-retour entre le Worcestershire où il habite et la ville de Wolverhampton pour soutenir son équipe et contempler le bouillonnement des supporters dans les gradins. Dora Penny l’informe des résultats du club en lui envoyant des coupures de journaux. Et c’est justement un article de presse qui va inspirer le compositeur. En février 1898, Sir Elgar assiste au match Wolverhamtpon FC – Stoke City. Le lendemain, pour décrire un but de l’attaquant des Wolves, Billy Malpass, un journaliste titre « He banged the leather for goal », littéralement « Il a frappé le cuir pour marquer un but ». Ces mots interpellent le compositeur, qui se met immédiatement à écrire ce qui deviendra le premier chant de supporter de l’histoire.

Un chant redécouvert bien plus tard

Ce morceau ne reste cependant pas dans l’esprit des supporters pendant longtemps. Selon le journal The Times, sa mélodie était certainement trop complexe pour être entonnée dans les tribunes. C’est seulement dans les années 1950 que le musicologue Percy Young permet au public de le redécouvrir. On ne sait d’ailleurs si c’est le fruit du hasard mais, en plus d’être le biographe d’Elgar, Percy Young est également historien du foot, auteur d’un livre sur le club de Wolverhamtpon. A cette époque, l’organisation Elgar Society, qui promeut la musique du compositeur, explore et révèle également les liens qui unissaient le musicien et le club de football.

Le sport rend hommage à Elgar

Aujourd’hui, ces liens sont revendiqués par les Wolves. L’un des dirigeants, Rachel Heyhoe-Flint, a déclaré dans la presse en 2010 être très fière de pouvoir compter Elgar parmi les supporters du club. La même année, He banged the leather for goal est interprété pour la première fois par la chorale de l’église Saint-Pierre, à Wolverhampton, à l’occasion d’un concert de charité dont l’objectif est de récolter des fonds pour la restauration de son orgue. La représentation a lieu un dimanche après-midi, juste avant un match qui oppose le club de la ville à Aston Villa. La soliste n’est autre que la chanteuse Rita Cullis, nièce de Stan Cullis, joueur de football, et ancien entraineur des Wolves.

Il est très difficile actuellement de trouver une trace de ce chant. Mais les notes d’Elgar continuent de résonner dans les stades. Les supporters du Wolverhampton FC se sont appropriés son Land of Hope and Glory, en modifiant les paroles. Et cet attachement des sportifs pour Elgar dépasse le football, puisque l’équipe anglaise de rugby a traditionnellement pour habitude de reprendre Land of Hope and Glory lorsqu’elle se déplace à l’extérieur.

Sur le même thème