Du nouveau dans le conflit social au Met

Jeudi 24 juillet, les employés syndiqués du Metropolitan Opera se sont mobilisés pour préserver leurs droits sociaux et s’opposer à l’annonce de la grève patronale.

Du nouveau dans le conflit social au Met
Le Metropolitan Opera de New York (©Corbis)

Deux mesures anticipées ont poussées les salariés du Metropolitan Opera et leurs représentants syndicaux à se rassembler jeudi dernier devant l’opéra : la réduction de leurs avantages sociaux dans le cadre du renouvellement de leurs contrats de travail le 31 juillet prochain, et l’annonce d’une grève patronale, si aucune négociation n’est conclue avant le 1er août 2014 entre les syndicats et le directeur du Met, Peter Gelb.

Ces nouveaux contrats sont contraignants pour les salariés car la prise en charge de leurs prestations médicales et de retraite est drastiquement revue à la baisse. D’après un communiqué du syndicat américain 32BJ SEIU, la somme assumée par les employés pourrait s'élever jusqu’à 6 000 dollars par an (soit à peu près 4 500 euros).

« Nous avons négocié en toute bonne foi et nous avons travaillé dur pour trouver une solution qui permettrait au Met d’économiser de l'argent sans pousser nos membres au seuil de la pauvreté » a expliqué Shirley Aldebol, vice-présidente du syndicat 32BJ SEIU, ajoutant : « nous prévoyons de continuer les négociations jusqu'à ce que nous puissions nous entendre sur un accord équitable pour tous. »

Sur le même thème