Du nouveau dans l’affaire Tamar Iveri

La soprano géorgienne Tamar Iveri organisera en octobre prochain un concert en soutien au mouvement LGBTI.

Du nouveau dans l’affaire Tamar Iveri
tamar iveri - mea

Le 11 octobre prochain, Tamar Iveri organisera un concert de soutien dans la ville de Tbilissi (Géorgie), au profit du mouvement lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexués (LGBTI). Cette date marquera la Journée internationale du coming out, un rendez-vous annuel dédié à la reconnaissance des droits des homosexuels.

Au cours d’une conférence de presse donnée conjointement avec l’organisation géorgienne LGBTIIdentoba, Tamar Iveri a justifiée sa démarche : « il s’agit de présenter mes excuses et d’exprimer mon soutien » a-t-elle dit. L’organisation a ajouté : « Tamar Iveri convient que la violence contre les défenseurs des Droits de l’homme est sans aucun doute préjudiciable et que le discours de haine est inacceptable dans la vie publique ».

Rappelons qu'en mai 2013, la chanteuse avait tenu des propos homophobes sur Facebook à l’égard d’une gay pride ayant eu lieu dans la capitale géorgienne. La controverse lui a valu une rupture de contrat avec l’Opéra de Sydney en juin dernier. La soprano reste toujours engagée avec l'Opéra d'Australie pour une nouvelle production de la Tosca de Puccini en novembre 2014. L’annulation de son contrat n’a pour le moment pas été annoncée.