Disparition soudaine du violoncelliste Alexander Buzlov

Le violoncelliste Alexander Buzlov est décédé dimanche 8 novembre des suites d'une thrombose. Il avait 37 ans.

Disparition soudaine du violoncelliste Alexander Buzlov
Alexandre Buzlov en concert, © You Tube

Grande émotion dans le monde musical russe : le violoncelliste Alexander Buzlov, un des musiciens les plus prometteurs de sa génération, est décédé subitement des suites d'une thrombose dimanche 8 novembre à Moscou.  Une disparition qui pour son complice le pianiste russe Denis Matsuev, n'a provoqué «ni un choc, ni de l'incompréhension, mais avant tout, le rejet envers quelque chose qui n'est pas concevable.Il doit s'agir d'une erreur », comme le musicien l'écrit en fin d'un long témoignage rapporté par le site Slippeddisc. Stupeur partagée par de nombreux musiciens qui ont côtoyé Alexander Buzlov sur scène, comme Julian Rachlin, Jura Margulis, Daniel Müller-Schott ou encore Marc Coppey, qui regrette la perte d'« un homme merveilleux et d'un grand violoncelliste.» 

Car Alexander Buzlov était en pleine ascension d'une carrière brillante. Né en 1983, le Moscovite a suivi les traces des grands représentants de la fameuse école russe du violoncelle. Diplômé en 2006 du Conservatoire de Moscou dans la classe de Natalia Gutman, il a reçu des enseignements de Mstislav Rostropovich, Daniil Shafran, Natalia Shakhovskaya, Boris Talalay, Eberhard Finke et Bernard Greenhouse. Il est d'ailleurs devenu l'assistant de Natalia Gutman dans le même établissement célèbre, et a enseigné et donné des master-classes à son tour en Russie, en Europe et aux Etats-Unis. Lauréat de nombreux concours en tant que soliste (Leipzig en 2000, New York en 2001, Berlin 2010) ou chambriste (Moscou, 2000), il a notamment marqué les esprits en 2007 au XIIIe Concours International Tchaïkovski, où il a raflé la Médaille d'argent, le prix de la meilleure interprétation de l'œuvre de Tchaïkovski et le prix spécial de la Fondation Mstislav Rostropovich et Galina Vishnevskaya.  

Depuis ses débuts à Carnegie Hall et au Lincoln Center en 2005, Alexander Buzlov a sillonné le continent américain et s'est produit avec ses plus grands orchestres, comme d'ailleurs avec des formations de prestige européennes et russes. Chambriste passionné, il a joué avec Natalia Gutman, Yuri Bashmet, Vadim Repin, Leonidas Kavakos, Martha Argerich, Julian Rachlin ou Dmitry Sitkovetskiy et a été un habitué des festivals en Russie, en Allemagne, en Autriche, en Suisse, en Israël et en France, et a enregistré pour les radios et télévisions russes, allemandes, suisses, américaines et autrichiennes, et a collaboré sur les projets avec Radio France.

Il était marié à la violoniste Alissa Margulis et père d'une fille de trois ans.