Disparition du philosophe et grande voix de la radio Lucien Malson

Le philosophe Lucien Malson s’est éteint à Paris le 27 janvier 2017. Spécialiste de jazz, il a fondé le Bureau du jazz à la RTF (Radio France aujourd'hui) et a présenté de nombreuses émissions radiophoniques.

Disparition du philosophe et grande voix de la radio Lucien Malson
Weegee (Arthur Fellig), © International Center of Photography

Lucien Malson est décédé le 27 janvier 2017 à Paris à l’âge de 90 ans. Professeur, écrivain et philosophe, il était un grand spécialiste de jazz et a marqué de sa voix et de son savoir musical le paysage radiophonique.

Né en 1926 à Bordeaux, Lucien Malson est Docteur d’Etat ès Lettres et sciences humaines. Agrégé de philosophie, il occupe une chaire au Centre National de pédagogie de Beaumont-sur-Oise. En 1964, Lucien Malson rédige un ouvrage de référence, Les Enfants sauvages, qui devient l’Enfant sauvage derrière la caméra de François Truffaut en 1970. Professeur estimé, c’est également en tant que grand spécialiste de jazz que Lucien Malson se fait connaitre. A partir de 1956 il est chroniqueur musical pour différentes revues et journaux, comme Le Monde, et crée en 1959 Les Cahiers du jazz dont il fur rédacteur en chef jusqu'en 1971.

Très présent à la radio, à la RTF, l'ORTF puis à Radio France, Lucien Malson fonde notamment le Bureau du jazz en 1961 et présente de nombreuses émissions, comme la Tribune des critiques de jazz , puis Black and Blue sur France Culture. Sur France Musique il participe en tant que producteur à de nombreux programmes, Jazz sixième continent musical, Le Monde du jazz, ou encore Jazz d’Aujourd’hui.

Membre de l’Académie Charles-Cros, Lucien Malson a dédié de nombreux ouvrage à l’histoire du genre musical qu’il affectionnait tant : Les Maîtres du jazz (1952), Le Jazz moderne (1961), Histoire du jazz et de la musique afro-américaine (1976) pour n’en citer que quelques-uns.