Disparition du compositeur Renaud Gagneux

Le compositeur Renaud Gagneux est mort à l’âge de 70 ans. Membre du Groupe de Recherche Musicale de l’ORTF puis de l’INA, il laisse derrière lui une œuvre brassant de multiples genres.

Disparition du compositeur Renaud Gagneux
Le compositeur Renaud Gagneux est décédé à 70 ans, © Getty / Chris Sweatman

Renaud Gagneux nous a quittés à l’âge de 70 ans. Né à Paris en 1947, il étudie d’abord le piano avant de se tourner vers la composition. Élève, entre autres, de Karlheinz Stockhausen à Cologne, Henri Dutilleux à l’Ecole Normale de musique de Paris, il reçoit ensuite l'enseignement d’Olivier Messiaen et André Jolivet au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient le Premier Prix de Composition.

En 1970, il intègre le Groupe d’Etude et de Réalisation Musicale (GERM) de Pierre Mariétan et anime la même année le carillon de l’église Saint-Germain de l’Auxerrois. Fasciné par les compositeurs minimalistes américain, Terry Riley ou John Cage, qu’il rencontre plusieurs fois, il entre en 1972 au Groupe de recherche Musical de l’ORTF, puis de l’INA, où il travaille sous la direction de Pierre Schaeffer et de Guy Reibel jusqu’en 1976. Il fut également producteur d'émissions à la radio, à France Culture et à France Musique.

Durant sa carrière, son travail sera plusieurs fois récompensé, notamment par un Grand Prix de la Sacem pour l’ensemble de son œuvre en 1993. Passionné par le Japon, il effectue à partir de 2004 de nombreux voyages dans le pays, dont la poésie l’inspire grandement pour ses dernières pièces.