Disparition du clarinettiste Guy Deplus

Guy Deplus nous a quittés le 14 janvier 2020 à l’âge de 95 ans. Super soliste de l’Opéra de Paris, le clarinettiste fut l’un des membres fondateurs du Domaine musical de Pierre Boulez.

Disparition du clarinettiste Guy Deplus
Capture d'écran master class Guy Deplus, © Vandoren Paris

Le clarinettiste Guy Deplus est mort le mardi 14 janvier 2020. Dans son ouvrage Souvenirs et commentaires : Conversations avec Robert Craft, paru en 1963, Igor Stravinsky l’avait cité en exemple des « instrumentistes exceptionnels (..) qui ont réellement atteint de nouvelles facultés instrumentales et musicales ». 

Né dans une famille de musicien le 29 août 1924 à Vieux Condé (Nord), Guy Deplus étudie la musique au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Il y obtient le 1er prix de clarinette et le 1er prix de musique de chambre. 

La carrière de Guy Deplus se caractérise ensuite par une grande diversité. Clarinette solo de la Garde républicaine, il entre ensuite à l’Orchestre Colonne, à l’Opéra-Comique, puis à l’Opéra de Paris où il devient Super soliste. 

En 1953, il intègre dès sa fondation les concerts du Domaine musical de Pierre Boulez. De nombreux compositeurs lui confient la création de leurs œuvres, Les Trois S de Jean Rivier, Ascèses d’André Jolivet, ou encore For Clarinet de Marius Constant. Avec l’ensemble Octuor il créé Anaktoria de Iannis Xenakis, et How How de Betsy Jolas

En parallèle de sa carrière, en formation et en soliste, Guy Deplus enseigne au Conservatoire National Supérieur de Paris puis à l’Ecole normale de musique de Paris. 

« J’ai fait ce que j’aimais faire », avait-il déclaré à La Voix du Nord en 2013. Toujours professeur à l’âge de 88 ans, il avait justifié cette activité en déclarant au journal avoir « la musique dans le ventre ».