Disparition de Zuzana Ruzickova, la « grande dame du clavecin »

La claveciniste tchèque Zuzana Ruzickova est décédée à l'âge de 90 ans à Prague. Survivante de l’holocauste, elle était une grande interprète de Bach dont elle a enregistré l’intégrale des œuvres pour clavecin.

Disparition de Zuzana Ruzickova, la « grande dame du clavecin »
Zuzana Ruzickova , © Getty / Matej Divizna

La claveciniste tchèque Zuzana Ruzickova est décédée le 27 septembre 2017, à l'âge de 90 ans à Prague. Musicienne reconnue dans le monde entier, elle fut la première soliste à enregistrer l’intégrale des œuvres pour clavier de Jean-Sébastien Bach, entre 1965 et 1975.

Née le 14 janvier 1927 à Plzeň dans une famille juive, elle est déportée par les nazis en camps de concentration de 1941 à 1945 à Theresienstadt, avant d'être envoyée à Auschwitz-Birkenau puis à Bergen-Belsen. Dans un entretien accordé à la BBC en 2016, Zuzana Ruzickova explique que la musique l’a aidée à survivre. Elle raconte avoir retranscrit un passage de la Suite anglaise en mi mineur de Bach sur un bout de papier, qu’elle gardait avec elle, « comme un talisman. »

Libérée par les anglais, elle rentre en Tchécoslovaquie. Ses mains sont extrêmement abîmées. Contre l’avis de son entourage, elle décide tout de même de poursuivre l’apprentissage du piano, qu’elle avait commencé avant qu’éclate la Seconde Guerre mondiale et travaille 12 heures par jour pour « rattraper le temps perdu ». Peu à peu, le clavecin s’impose à elle. En 1956, sa carrière est lancée lorsqu’elle remporte le concours ARD de Munich. Surnommée par la suite « la grande dame du clavecin », Zuzana Ruzisckova dédie une partie de sa vie aux œuvres de Bach. Mais son répertoire est étendu et elle est également reconnue pour ses interprétations des œuvres de Couperin, Purcell,Scarlatti, Martinu, Poulenc et celles de son compagnon, Viktor Kalabis.

Durant sa carrière Zuzana Ruzisckova entretient une relation particulière avec la France. Elle étudie le clavecin en 1950 à Paris et enregistre par la suite de nombreux enregistrements chez Erato, parmi lesquels l’intégrale des œuvres pour clavier de Bach. Elle obtient 4 Grands Prix du Disque de l’Académie Charles Cros et reçoit le titre de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 2003.

Trois ans plus tard, en 2006, année du décès de son mari, la musicienne cesse de jouer. Quelques années plus tard, elle racontera, en riant, à la BBC que sa plus grande fierté est d’avoir vécue « jusqu’à, au moins, 90 ans ».