Disparition de Suzy Delair, doyenne des comédiennes et des chanteuses

La comédienne et chanteuse Suzy Delair est morte à l'âge de 102 ans. Connue pour avoir joué dans Quai des orfèvres et L'Assassin habite au 21, elle était également reconnue pour ses rôles d'opérette chez Offenbach et Messager.

Disparition de Suzy Delair, doyenne des comédiennes et des chanteuses
1951. Suzy Delair pose dans les studios Harcourt , © AFP / STUDIO HARCOURT / MINISTERE DE LA CULTURE / Rmn-Grand Palais

Elle était surnommée "la doyenne" et pour cause, elle était l'actrice la plus âgée de France. Mais Suzy Delair s'est éteinte dimanche 15 mars, à l'âge de 102 ans. Elle était la dernière actrice encore en vie à avoir joué dans le mythique Quai des orfèvres de Henri-Georges Clouzot en 1947. 

Durant sa très longue carrière, elle a joué avec de grands réalisateurs : Marcel Carné, Luchino Visconti, René Clément, etc. L'un de ses tout derniers rôles au cinéma est celui de Madame Pivert, femme de Louis de Funès dans Les Aventures de Rabbi Jacob, de Gérard Oury. 

Appartenant à cette catégorie de comédiennes qui savaient tout faire, Suzy Delair était aussi une chanteuse inoubliable. Avec son tralala, C'est si bon ou Danse avec moi, elle a interprété quelques uns des plus beaux tubes des années 1940/1950.

C'est d'ailleurs à Nice en 1948, que Louis Armstrong l'entendra chanter C'est si bon, et qu'il aura l'idée de la reprendre pour en faire le succès mondial que l'on sait. Elle a également chanté à de nombreuses reprises des opérettes, notamment d'Offenbach où son jeu et sa voix font merveille dans La Vie parisienne ou LaPérichole

Pour Benoît Duteurtre, qui avait fêté les 100 ans de Suzy Delair dans Etonnez-moi Benoît sur France Musique, et qui signe une nécrologie dans Le Point, elle était une "artiste exigeante, traqueuse, perfectionniste, au caractère parfois difficile". Une "parisienne à l'esprit rapide, aux mots bien trouvés, à l'amitié exigeante et fidèle, et à la mémoire extraordinaire qui résumait un siècle d'histoire du spectacle" poursuit-il. 

Suzy Delair avait été promue en 2006, Officier de la Légion d'honneur. Elle a passé les dernières années de sa vie dans une maison de retraite du XVIe arrondissement de Paris.