Disparition de Stanley Donen, réalisateur de Chantons sous la pluie

Dernier représentant de l'âge d'or de la comédie musicale à Hollywood, Stanley Donen vient de nous quitter à l'âge de 94 ans. C'est à lui que l'on doit le chef d'oeuvre Chantons sous la pluie, sorti en 1952.

Disparition de Stanley Donen, réalisateur de Chantons sous la pluie
Stanley Donen en 2011, © Getty / Theo Wargo

C'est l'un de ses fils qui a annoncé la triste nouvelle au Chicago Tribune. Stanley Donen est mort ce samedi 23 février à l'âge de 94 ans à New York. Le réalisateur faisait partie des derniers géants de l'âge d'or de la comédie musicale hollywoodienne. On lui doit notamment la plus célèbre d'entre toutes, Chantons sous la pluie, co-réalisée avec Gene Kelly et sortie en 1952. Il n'était alors âgé que de 27 ans. 

Né en 1924 à Colombia en Caroline du Sud, Stanley Donen quitte le domicile familial à 16 ans pour rejoindre New York. Il y rencontre Gene Kelly grâce à qui il fait ses premiers pas de danseurs sur les scènes de Broadway. Rapidement, il abandonne la danse et se fait embaucher par la MGM à Hollywood où il commence par signer la chorégraphie de scènes de danse dans les films musicaux. 

France Musique rend hommage à Stanley Donen dans42e Rueavec une émission spéciale dimanche 25 février à 13h, puis à 19hRepassez-moi le standardsera consacré à la bande originale deCharade, composée par Henry Mancini. 

En 1949, il passe à la réalisation et sort son premier film, Un jour à New York avec une musique signée Leonard Bernstein. L'inventivité chorégraphique et la modernité de sa mise en scène font mouche. 

Donen réalise une trentaine de films dont les chefs d'oeuvre Chantons sous la pluie, Les Sept femmes de Barberousse, Beau fixe sur New York ou Drôle de frimousse. Après le déclin du genre comédie musicale à Hollywood, Donen signe des comédies policières connaissant un grand succès comme Charade (1963) avec Cary Grant et Audrey Hepburn ou Arabesque (1966) avec Gregoey Peck et Sophia Loren, la musique des deux films a été composée par Henry Mancini

Chantons sous la pluie, film qui a révélé l’actrice américaine Debbie Reynolds, reste la référence des comédies musicales. Aux Oscars 1953, il ne fut nommé que dans deux catégories : meilleure actrice de second rôle (Jean Hagen) et meilleure musique de film, pour ne finalement remporter aucune statuette. 

À partir des années 1980, _Chantons sous la plui_e a été porté à la scène, au grand dam de Stanley Donen qui a notamment détesté l’adaptation à Broadway, en 2003. « Ils ont voulu reproduire le film, ce n’était pas très malin: il aurait mieux valu inventer quelque chose de complètement différent », racontait-il à l’AFP en 2010. La comédie musicale a également été jouée à Londres en 1983, Broadway en 1986, puis de nouveau à Londres en 2000.

Stanley Donen se retire de la réalisation cinématographique en 1984. Il reçoit un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 1998.