Disparition de Peter Schreier, grand ténor allemand

Le ténor et chef d'orchestre allemand Peter Schreier est mort ce mercredi 25 décembre à l'âge de 84 ans. Sa voix, très remarquée chez Bach et Haendel, faisait également des merveilles chez Schubert, Wagner ou encore Mahler.

Disparition de Peter Schreier, grand ténor allemand
Peter Schreier, grand ténor et chef d'orchestre allemand, est mort le mercredi 25 décembre 2019 à l'âge de 84 ans, © Getty / Meißner/ullstein bild

Grand ténor, parmi les plus importants d'Allemagne au XXe siècle, Peter Schreier est mort ce mercredi 25 décembre à Dresde des suites d'une longue maladie. Il avait 84 ans. Sa voix, très remarquée chez Bach et Haendel, faisait également des merveilles chez Schubert, Wagner ou encore Mahler. 

France Musique rend hommage à Peter Schreier dans ses émissions à venir. Notamment ce vendredi 27 décembre à 15h dansRelax !présenté par Lionel Esparza

Né en 1935 à Meissen, dans le land de Saxe en Allemagne, Peter Schreier entre très tôt dans la vie musicale en intégrant le chœur de la Kreuzkirche de Dresde. Par son talent, il se fait rapidement remarqué et quelques années plus tard fait ses premiers pas sur scène dans Fidelio de Beethoven en 1959. Il enchaîne avec des opéras de Mozart et se produit en 1963 à Bayreuth dans Tristan et Isolde de Wagner, sous la direction de Karl Böhm. 

En 1967, il est programmé dans le Festival de Salzbourg et y reviendra chaque année pendant 25 ans. Dans les années 1970, il enregistre de nombreuses cantates de Bach, ainsi que La Passion selon Saint-Matthieu. Il devient l'un des chanteurs les plus connus d'Allemagne de l'Est. Une reconnaissance qui lui donne même le droit de passer à l'Ouest pour se produire en concert, notamment au Metropolitan Opera de New York, à la Scala et également à Vienne, Bayreuth ou Berlin-Ouest. Il est à la tête d'une très impressionnantes discographie. 

En plus de sa très belle carrière à l'opéra, Peter Schreier a également beaucoup chanté de lieder du répertoire allemand, principalement Schubert et Schumann. Il a aussi dirigé de nombreux orchestres à partir des années 1970, se spécialisant dans les œuvres de Bach, Mozart et Haydn. 

Il met fin à sa carrière en 2005 après avoir dirigé tout en chantant le rôle de l'Evangéliste dans l'Oratorio de Noël de Bach.