Disparition de la soprano Marni Nixon, la « plus célèbre des chanteuses fantômes »

C’était elle qui interprétait les chansons d’Audrey Hepburn dans My Fair Lady, ou de Natalie Wood dans West Side Story. La chanteuse américaine Marni Nixon s’est éteinte à l’âge de 86 ans.

Disparition de la soprano Marni Nixon, la « plus célèbre des chanteuses fantômes »
Marni Nixon ©AFP

On connaissait sa voix, mais moins son visage. La chanteuse Marni Nixon, qui a doublé de nombreuses scènes de chant mythiques du cinéma hollywoodien, s’est éteinte dimanche 24 juillet à l’âge de 86 ans.

Née Margaret Nixon McEarthron dans une famille de musiciens, Marni Nixon a débuté au Los Angeles Concert Youth Chorus, avant d’étudier le chant classique et d’obtenir plusieurs rôles à l’opéra. Durant sa carrière, elle s’est notamment produite avec le Los Angeles Philharmonic Orchestra, le London Symphony Orchestra, et elle a enregistré - entre autres - Schoenberg, Stravinsky ou encore Gershwin.

Des interprétations inoubliables

Mais ce sont surtout ses interprétations pour le cinéma qui restent inoubliables. En 1953, la production du film Les hommes préfèrent les blondes fait appel à elle pour doubler les notes les plus aigües que doit interpréter Marylin Monroe dans Diamonds Are a Girl’s Best Friend.. Mais c’est surtout grâce à sa participation en 1956 au film Le roi et moi que sa carrière prend de l’ampleur. Elle est la voix de Deborah Kerr - et de son personnage Anna Leonowens - pour toutes les parties chantées. Marni Nixon passe beaucoup de temps sur le plateau en compagnie de l’actrice pour s’imprégner du timbre de sa voix, et la chanteuse a raconté plus tard que c’est certainement grâce à un rhume qu’elle a pu se rapprocher de la tonalité de Deborah Kerr.

Marni Nixon n’apparait cependant pas au générique de Le roi et moi, car à l’époque, les studios ne créditent jamais les doublures des acteurs. Mais, par honnêteté, Deborah Kerr ne peut s’empêcher de révèler que c’est Marni Nixon qui chante à sa place et dès lors, elle deviendra « la plus célèbre des chanteuses fantômes », comme l’écrit le New York Times.

« I could have danced all night »

Parfois, la collaboration avec les actrices n’est pas aisée, comme avec Natalie Wood, qu’elle double pour West Side Story. L’actrice enregistre toutes ses chansons en étant persuadée que c’est sa voix qui sera gardée à l’écran. Mais la partition de Bernstein est bien trop technique pour elle, et c’est donc Marni Nixon qui synchronise l’intégralité des chansons, « j’ai appris plus tard que Natalie était furieuse, et qu’elle s’est sentie trahie par la production », écrira-t-elle. Audrey Hepburn, dont on entend la voix sur « Moon River » dans la scène de Breakfast at Tiffany’s pense également qu’elle sera l’interprète de toutes ses chansons dans My Fair Lady. Mais sa tessiture est bien trop grave pour la plupart des morceaux du film, comme le célèbre « I could Have Danced All Night ». Une fois de plus, Marni Nixon sera la voix de tous les airs, exepté pour quelques phrases comme « Bed, bed I couldn’d go to be d ».

Ces rôles, Marni Nixon les joue également sur scène. Elle interprète Eliza Doolitle, puis Mrs Higgins à Broadway, dans la comédie musicale de My Fair Lady. On retrouve aussi sa voix dans plusieurs films des studios Disney, du générique d’ouverture de Cendrillon, en passant par la chanson des fleurs d’Alice au pays des merveilles. Marni Nixon a également enseigné le chant au California Institute of Arts.

C’est donc une grande voix qui vient de disparaitre dont on peut retrouver les mémoires dans l’autobiographie, I could have Sung All night I (J’aurais pu chanter toute la nuit).

Sur le même thème