Disparition de la compositrice et accordéoniste Pauline Oliveros

La compositrice, accordéoniste et figure de la musique expérimentale Pauline Oliveros est décédée à l’âge de 84 ans. Elle avait participé à la fondation du San Francisco Tape Music Center.

Disparition de la compositrice et accordéoniste Pauline Oliveros
Pauline Oliveros, © Pinar Temiz

La musicienne américaine Pauline Oliveros est décédée à l’âge de 84 ans. Compositrice férue de technologie et d'innovation, accordéoniste et figure de l’improvisation, elle a développé un concept artistique et spirituel d’écoute de la musique, le Deep listening, qui vise à s’intéresser aux conditions environnementales qui entourent le son.

Pauline Oliveros est née à Houston au Texas en 1932. Très jeune, sa mère et sa grand-mère l’ont initiée à la musique et à la pratique du piano et du violon. Dans les années 1960, Pauline Oliveros a participé au développement de la musique minimaliste aux Etats-Unis et a fait partie du groupe fondateur du San Francisco Tape Music Center. Après avoir dirigé le Centre d'expérimentation musicale au sein de l’Université de Californie, elle a créé la Fondation Pauline Oliveros à New York, devenue le Deep Listening Institute en 2005. Son objectif était d’abolir les barrières qui entourent la création et l’innovation, une vision engagée de la musique qui allait de pair avec son fort engagement politique et féministe.

Anne Montaron lui rendra hommage sur France Musique dans son émission A l'improviste le jeudi 1er décembre.