Anne-Sophie Mutter, Quincy Jones... les hommages à Krzysztof Penderecki

Le compositeur et chef d’orchestre polonais Krzysztof Penderecki nous a quittés à Cracovie, dimanche 29 mars à l’âge de 86 ans. Depuis, hommes politiques, musiciens et orchestres saluent sa mémoire ainsi que son héritage.

Anne-Sophie Mutter, Quincy Jones... les hommages à Krzysztof Penderecki
Plusieurs personnalités, politiques et artistiques, rendent hommage à Krzysztof Penderecki, © Getty / Ullstein Bild

« Ce n’est pas une bibliothèque qui a brûlé ce dimanche, mais tout un pan de la fresque musicale contemporaine » (Libération). Le 29 mars 2020, la presse annonçait la disparition du compositeur et chef d’orchestre Krzysztof Penderecki, à l’âge de 86 ans. Très rapidement, de nombreux hommages ont accompagné la nouvelle. 

La classe politique polonaise a rappelé la place importante qu'a occupée la figure de Kzrysztof Penderecki dans la vie culturelle du pays. « Son oeuvre a marqué toute une époque dans la culture polonaise et mondiale », a déclaré le président polonais Andrzej Duda. Son Requiem polonais fut récemment donné à l'occasion du 80e anniversaire du début de la Seconde Guerre mondiale. 

« Il était l’un des plus grands musiciens polonais,  une autorité mondiale de la musique classique »,  ajoute le ministère polonais de la Culture et du Patrimoine. La musique de Kzrysztof Penderecki a en effet rayonné dans le monde entier, comme l'illustrent les messages d'artistes venus du monde entier,  à commencer par Anne-Sophie Mutter, violoniste pour qui Penderecki a composé plusieurs oeuvres. 

« La disparition de Krzysztof Penderecki laisse un immense vide dans mon coeur et dans celui de tous les musiciens et mélomanes du monde entier.La première de son Recordare, en septembre 1984 à Stuttgart, a changé ma vie. Une nouvelle ère a démarré. Son concerto pour violon "Metamorphosen" m’a guidé et m'a permis de tenir pendant la maladie et la mort de mon mari en 1995. J’ai eu la chance de créer plusieurs de ses œuvres au cours des 25 dernières années. Chaque pièce qu’il a écrite pour moi m’a profondément interpellé et émue ». 

Krzysztof Penderecki entretenait également une relation privilégiée avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, et son directeur musical, Kent Nagano. L'orchestre lui a rendu hommage dans un communiqué de presse : « Une génération entière a grandi avec sa musique. De son travail sont nées des impulsions musicales et sociales vitales, notamment dans les années 1960-1970. »

« L’une de mes plus grandes inspirations », Quincy Jones.

Le London Philharmonic Orchestra, le Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra, la Maîtrise de Toulouse font partie des ensembles qui ont salué la mémoire de l’artiste, en partageant un souvenir, d’un concert ou d’un enregistrement. 

« Même si nous avions le même âge, le compositeur polonais Krzysztof Penderecki était l’une de mes plus grandes inspirations. L’annonce de sa mort me brise le cœur », a déclaré Quincy Jones. Le chef Paavo Järvi et le violoncelliste Gautier Capuçon ont également fait part de leur émotion. 

Sur France Musique, lui seront dédiés Musicolopolis présenté par Anne-Charlotte Raymont le lundi 30 mars et Le Concert de 20 heures du mercredi 1er avril, présenté par Arnaud Merlin. L’émission La Terrasse des audiences, dans laquelle Jean-Michel Damian recevait Krzysztof Penderecki, alors invité de l’édition 2006 du Festival Présences à Radio France, est également à réécouter.