Disparition de Jimmy Heath, saxophoniste majeur du jazz bebop

Le saxophoniste ténor Jimmy Heath est mort dimanche 19 janvier à l’âge de 93 ans. Reconnu pour ses qualités de compositeur et d’arrangeur, l’Américain était l’un des principaux acteurs de l’émergence du bebop dans les années 1950.

Disparition de Jimmy Heath, saxophoniste majeur du jazz bebop
Le saxophoniste ténor, compositeur et arrangeur, Jimmy Heath (1926 - 2019), © Getty / John Lamparski

Il a traversé sept décennies de l’histoire du jazz. Jimmy Heath est mort dimanche 19 janvier à Loganville, en Géorgie (Etats-Unis). Saxophoniste ténor, surnommé Little Bird en raison de son jeu dans le style de Charlie Parker, surnommé Bird, le jazzman américain a surtout marqué l’histoire de la musique par ses talents de compositeur et d’arrangeur. 

La carrière de Jimmy Heath débute dans les années 1940. Il joue dans différents big bands et est l’un des acteurs de la mutation du style classique vers un bebop libre et plus expérimental. Il jouera avec de nombreux grands noms, dont Dizzy Gillespie, Miles Davis, Chet Baker, etc. John Coltrane et Benny Golson joueront dans l’une de ses formations. 

Dans les années 1950, comme Charlie Parker, Heath sombre dans l’héroïne. En 1955, il est arrêté pour possession de drogue et condamné à 6 ans de prison. Il réussit à se débarrasser de son addiction et est libéré au bout de 4 ans. Les conditions de sa libération l’empêchant de partir jouer en tournée, Heath se concentre sur l’arrangement, la composition et le travail en studio. 

On le retrouve derrière les arrangements de nombreux artistes, dont Ray Charles et Chet Baker. Plus tard, il fonde the Heath Brothers, un groupe de jazz fusion avec ses deux frères. 

Il est mort entouré par sa famille, dont sa femme Mona avec qui il était marié depuis 60 ans. 

Alex Dutilh lui rendra hommage ce soir dans Open Jazz, à partir de 18h