Disparition de Bruno Riou-Maillard, réalisateur à France Musique

Ce lundi 25 janvier la famille France Musique a perdu un collègue et ami très cher. Bruno Riou-Maillard, réalisateur sur notre antenne depuis 25 ans, s’est éteint des suites d’une maladie contre laquelle il a lutté pendant plusieurs mois.

Disparition de Bruno Riou-Maillard, réalisateur à France Musique
Bruno Riou - Maillard

Grand professionnel et collaborateur impliqué, Bruno Riou-Maillard a marqué les équipes dont il a partagé le quotidien.

Le producteur Lionel Esparza, avec lequel il a collaboré sur de nombreuses émissions, se souvient d’un « excellent professionnel, sûr, compétent, aimant vraiment la musique, particulièrement expérimentale, planante même certains soir », et d’un homme «  gai, charmant, éminemment drôle, plein d’humour et d’ironie bienveillante. »

Pour Jérôme Badini, producteur de l’émission Les légendes du jazz, réalisée par Bruno Riou-Maillard, « c’était un être exceptionnel : tant  d’amour chez cet homme, une gentillesse hors du commun et son humour ! Tant de fous rires avec Bruno, tout en faisant de la radio très sérieusement. Son goût pour le jazz et toutes les musiques expérimentales l’aura conduit à les défendre sans relâche. »

En effet, avant de rejoindre Radio France en tant que réalisateur, Bruno Riou-Maillard était musicien professionnel, membre notamment d’Urban Sax, groupe novateur qui a marqué les années 1980. Saxophoniste et compositeur, il a composé pour l’image et co-réalisé, avec le compositeur Bruno Letort, deux documentaires sur la musique : François Villon, l'opéra et Musiques interactives

Sa passion et profonde compréhension des musiques expérimentales et jazz n'ont eu de cesse de nourrir les émissions qu’il a réalisées -  Tapage nocturne produite par Bruno Letort, Ciné Tempo par Thierry Jousse, Easy Tempo par Laurent Valéro ou les Légendes du jazz par Jérôme Badini

Le compositeur Bruno Letort se souvient d’un « réalisateur hors pair, fin et sensible, dont les réalisations portent l’empreinte de son expérience avec l’image ».  

Pour Jérôme Badini, « écouter sa musique est sans doute le plus bel hommage que l’on puisse lui rendre» . 

Pour nous autres, qui avons eu la chance de l’avoir eu comme collègue, Bruno Riou-Maillard restera toujours ce visage souriant et généreux, disponible et attentif. Ses plus proches collaborateurs Jerôme Badini, Thierry Jousse et Laurent Valéro lui rendront hommage prochainement dans leurs émissions.