Disparition d’André Larquié, ancien président de l’Opéra de Paris et de RFI

André Larquié est mort à l’âge de 81 ans. Homme de culture, il a présidé de nombreuses institutions, l’Opéra de Paris, le Théâtre du Châtelet, le Ballet national de Nancy et de Lorraine et la chaine RFI.

Disparition d’André Larquié, ancien président de l’Opéra de Paris et de RFI
André Larquié nous a quittés à l'âge de 81 ans, © Maxppp / Vincent Isore

André Larquié nous a quittés à l’âge de 81 ans, le jeudi 26 mars. « Tout au long de sa vie, André Larquié n’a jamais cessé de servir la France et sa culture », écrit le ministre de la Culture Franck Riester. « Il laisse chez beaucoup, le souvenir d’un homme passionné et animé par un amour profond des artistes et de la création ». 

Adjoint au directeur de la musique, de l’art lyrique et de la danse au ministère de la Culture en 1975, André Larquié devient ensuite Conseiller pour les affaires internationales au cabinet de Jack Lang, de 1981 à 1983. « Intelligent et très pertinent, André Larquié donnera de l’éclat aux relations internationales, alors presque inexistantes, au sein du ministère de la culture », déclare  l’ancien ministre, dans un hommage publié sur internet. 

Président de l’Opéra de Paris de 1983 à 1987, c’est à lui que l’on doit la nomination de Rudolf Noureev à la tête de son Ballet national. 

André Larquié contribuera également largement au développement de Radio France International, RFI, qu’il préside de 1989 à 1995. « Durant le début des années 1990, André Larquié va multiplier les programmes en langues étrangères, vietnamien, persan, khmer, laotien et albanais. Il lance aussi RFI Bulgarie, et RFI Roumanie en 1995 », peut-on lire sur le site de la chaine de radio, qui lui rend hommage. 

Il présidera ensuite de nombreux conseils d’administration, la Cité internationale des arts, le Théâtre du Châtelet  et le Ballet national de Nancy et de Lorraine et le Palais omnisports de Bercy.