Deux jeunes musiciens issus d’El Sistema assassinés au Venezuela

Deux adolescents vénézuéliens de 13 et 15 ans sont morts assassinés lundi 11 et mardi 12 mai, l’un dans l’Etat d’Anzoátegui, et l’autre à Caracas. Ils étaient tous deux musiciens dans des orchestres de jeunes d’El Sistema.

Deux jeunes musiciens issus d’El Sistema assassinés au Venezuela
Concert de l'Orchestre des Jeunes Simon Bolivar dirigé par Gustavo Dudamel (©MaxPPP)

Protéger la jeunesse vénézuélienne de la violence ordinaire en leur prêtant un instrument et en leur apprenant la musique, telle est l’une des missions d’El Sistemaet des núcleo, ces centres de musique protégés partout dans le pays. Dans une société où la drogue est omniprésente, et où l’on a recensé près de 25 000 morts violentes en 2014, cette mission d’El Sistema ressemble souvent à une utopie…

Et le programme d’éducation musical vient d’en avoir une nouvelle confirmation : lundi 11 et mardi 12 mai, deux jeunes musiciens sont morts assassinés dans deux lieux et deux situations différentes. Le premier, Jimbert Hernández, 15 ans, blessé dans une fusillade à Caracas, est mort deux jours plus tard à l’hôpital. Le jeune homme était violoniste dans l’Orchestre symphonique des Jeunes de Montalbán. Le second s’appelait Carlos Hernández, avait 13 ans, et a été assassiné par trois criminels qui venaient cambrioler la maison où il habitait avec ses parents, à Freites, dans l’Etat d’Anzoátegui. Il appartenait pour sa part à l’Orchestre symphonique des jeunes de Freites.

Ce n'est pas la première fois que la criminalité fait ses victimes dans les rang des musiciens : en 2013, le corniste Luis Castro, de l'Orchestre symphonique Simon Bolivar, avait été enlevé, et finalement libéré par un raid policier deux jours plus tard.

Sur le même thème